HomeA la UneLes viandes canadiennes seront surtaxées aux Etats-Unis

Les viandes canadiennes seront surtaxées aux Etats-Unis

[quote]Economie. Opposé à la politique d’étiquetage du pays d’origine appliquée aux Etats-Unis, le Canada a obtenu de l’OMC la possibilité d’imposer une surtaxe sur ses exportations vers les USA.[/quote]

De la viande canadienne aux Etats-Unis.

C’est une décision de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) qui risque de faire date : le Canada et le Mexique pourront imposer librement des surtaxes sur les exportations de produits vers les Etats-Unis, notamment les viandes canadiennes. Des surtaxes qui pourraient dépasser annuellement 1 milliard de dollars canadiens, pour Ottawa. En mai dernier, les autorités américaines avaient défendu le fait que l’origine de la viande canadienne soit inscrite sur les étiquettes, mais l’OMC avait rejeté l’appel des USA, estimant que l’étiquetage d’origine obligatoire des Etats-Unis violait ses obligations internationales. Mais la guerre commerciale entre les deux Etats nord-américains ne s’était pas arrêtée là.

Le Mexique obtient aussi l’accord de l’OMC

Car, depuis 2008, Washington impose effectivement sa politique d’étiquetage obligatoire sur le porc et le bœuf provenant de l’étranger malgré les recommandations de l’OMC. La loi américaine impose que soit inscrite l’origine géographique des viandes vendues dans les étals des USA. Le nouveau gouvernement canadien compte donc demander 1,05 milliard de dollars canadiens, soit 770 millions de dollars américains environ – qu’il définit comme des « mesures de rétorsion » –, aux Etats-Unis, si ces derniers ne répondent pas favorablement à sa demande. Il estime que les pertes engendrées par cet étiquetage géographiques sont plus importantes.

Du côté du Mexique aussi, des mesures de rétorsion pourront être appliquées. Dans ce cas précis, le pays a obtenu de l’Organisation mondiale du commerce l’autorisation d’appliquer une surtaxe annuelle de près de 230 millions de dollars américains. Les ministres canadiens de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et du Commerce international ont demandé au Sénat américain de faire le maximum pour « abroger les dispositions en matière d’EPO (étiquetage du pays d’origine) concernant le bœuf et le porc. » Sans quoi la guerre commerciale continuera entre les deux pays.

Appellation d’origine: Canada et Mexique autorisés à sanctionner les Etats-Unis (ici)

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: