HomeA la UneViande made in France : les bons et les mauvais élèves

Viande made in France : les bons et les mauvais élèves

[quote]Viande. En pleine crise des éleveurs, qui réclament plus de consommation de viande made in France, les cantines sont pointées du doigt pour leur manque de patriotisme.[/quote]

cantine

Alors que le gouvernement s’applique à promouvoir le label « Viande de France », Manuel Valls veut augmenter « l’approvisionnement local » dans les restaurations collectives de l’Etat. Si certaines cantines – comme celle du ministère de l’Agriculture – proposent de la viande made in France, celles des écoles, collèges et lycées sont moins patriotes. Selon le président de la Fédération nationale bovine, Jean-Pierre Fleury, les sociétés de restauration collective sont approvisionnées « à 70 % en viandes étrangères et notamment allemande. » Même si Sodexo assure que 69 % de ses viandes sont françaises.

Les restaurants plutôt nationalistes

Côté restaurant, l’origine des viandes est bien souvent indiquée. Et heureusement : le burger est la star de la restauration française. Chez les franchises, la viande française a plutôt la cote : McDonald’s assure que plus de la moitié de son bœuf sera bientôt d’origine française dans ses établissements, notamment grâce au lancement de McGourmet, quand Buffalo Grill, spécialiste du bœuf, estime à 60 % la quantité de viande made in France vendue dans ses restaurants.

Les marques distributeurs au top

C’est finalement du côté de la grande distribution que l’on trouve le plus de viande française. Mais ce sont surtout les viandes brutes qui sont concernées – elles sont les seules à être obligatoirement étiquetées pour connaître leur provenance – : d’après le rapport du ministre de l’Agriculture, la grande distribution assure « la moitié des débouchés des abattoirs français. » Seuls les produits transformés – hors marques distributeurs – laissent planer le doute : les marques nationales ou multinationales représentent entre 50 et 65 % du total des produits vendus. Et impossible de connaître la provenance des viandes utilisées dans ces produits.

Crise des éleveurs. Quelle part de viande française dans nos assiettes ? (ici)

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: