HomeA la UneUne « taxe soda » bientôt multipliée par trois ?

Une « taxe soda » bientôt multipliée par trois ?

Economie. La taxe sur les boissons sucrées, mise en place il y a quatre ans, pourrait augmenter. Une hausse de la fiscalité qui risque de déplaire aux industriels.

La taxe sur les boissons sucrées pourrait-elle encore augmenter ? Mise en place en 2012, la « taxe soda » est actuellement de 7,53 euros par hectolitre, soit 2,51 euros par canette de 33 centilitres. Mais un rapport parlementaire propose de l’augmenter considérablement, en la multipliant quasiment par trois, pour qu’elle atteigne 21,47 euros par hectolitre, soit 4,6 centimes par canette. Si le porte-monnaie des industriels producteurs de sodas risquent de se désépaissir, l’Etat, lui, pourrait profiter d’une manne financière intéressante : cette mesure rapporterait 590 millions d’euros par an au Trésor.

Les consommateurs touchés par cette hausse ?

Mais encore faudrait-il que les élus ne cèdent pas aux pressions des lobbies de l’agroalimentaire. Car, déjà, cette augmentation de la « taxe soda » déplaît. « Cela serait un dispositif discriminant, d’autant que le gouvernement avait assuré qu’il y aurait une modération fiscale », assure un industriel, sous couvert d’anonymat. Ce dernier se dit « scandalisé » par les propositions contenues dans ce rapport. Il promet que ce serait le consommateur qui en pâtirait. « Ce sont les ménages modestes qui seront les plus impactés », assure d’ailleurs le CLCV, l’association de défense des consommateurs.

L’Etat a d’ailleurs déjà tenté d’augmenter la « taxe soda » de 50 centimes par canette. Mais sous la pression, l’amendement avait été rejeté par les députés. Le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, assurait à l’époque qu’il était « inopportun d’avoir une augmentation des prix qui seront perçus d’ailleurs comme une hausse de la fiscalité. » Mais les élus pourraient bien revenir sur cette décision… Le ministre estime d’ailleurs aujourd’hui qu’« il y aura toujours des mécontents », mais « pense que cette taxe restera comme l’une des plus grandes décisions de santé publique de cette génération. »

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: