HomeA la UneLa Société normande de volailles va livrer ses poulets à KFC

La Société normande de volailles va livrer ses poulets à KFC

[quote]Volaille. La Société normande de volailles va livrer 2 000 tonnes de morceaux de poulets à la chaîne de fast-food KFC cette année, grâce à une nouvelle unité de production.[/quote]

Du poulet KFC

Le groupe breton Doux a-t-il du souci à se faire avec le contrat qui unie désormais la Société normande de volailles (SNV) et la chaîne de restauration rapide Kentucky Fried Chicken ? A priori, non. La SNV est encore bien loin de la cadence du principal fournisseur de KFC France. Mais la société de l’Orne renaît, après plusieurs années difficiles. En effet, reprise par le groupe LDC, qui a investi 10 millions d’euros pour moderniser les outils de production, la SNV produit désormais 380 000 poulets par semaine, contre 260 000 en 2012. Et va donc livrer KFC.

2 000 tonnes livrées cette année

Ce lundi 25 janvier, la Société normande de volailles inaugurait son nouvel atelier de production dans l’Orne, à La Chapelle-d’Andaine. Cette ancienne usine appartenant à Doux a été modernisée et tous les employés, menacés par la fermeture en août 2012, travaillent toujours. Un atelier de production qui a coûté 3 millions d’euros et qui va permettre de livrer « des poulets nés, élevés, abattus et transformés en France » aux restaurants KFC. La chaîne de fast-food impose son cahier des charges à la SNV, dont l’atelier va découper les poulets en filets, les aromatiser et les emballer. La première année, la SNV livrera 2 000 tonnes de morceaux de poulets à KFC.

KFC assure que ses « fournisseurs de poulet sont choisis selon un cahier des charges strict et sont régulièrement contrôlés par des auditeurs indépendants. » L’enseigne américaine indique ne servir que des « poulets d’origine française et européenne », qui « sont nourris exclusivement au grain et élevés dans le respect des règles du bien-être animal. » Elle aurait ainsi abandonné toute importation brésilienne. Actuellement, l’enseigne dispose de 188 établissements sur l’Hexagone. « Notre projet est d’atteindre 500 restaurants d’ici à 10 ans », explique le Frédéric Levacher, directeur général de KFC France. Selon Le Monde, KFC réalise un chiffre d’affaires par restaurant de 3 millions d’euros en moyenne. A peine moins que McDonald’s, le leader du marché.

Agroalimentaire. Du poulet made in France pour les restaurants KFC (ici)

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: