HomeA la UneC’est scientifiquement prouvé : les pâtes aident à maigrir

C’est scientifiquement prouvé : les pâtes aident à maigrir

Les pâtes sont à conserver dans tout régime alimentaire.

Conso. Les pâtes comptent parmi les aliments qui souffrent de mauvaise réputation dès qu’on les associe aux régimes. Une étude scientifique vient rendre justice à cet aliment qui permet en fait de lutter contre l’obésité. 

Considérées comme des bombes caloriques, elles sont les premières victimes des diètes. Réduites à la portion congrue, voire totalement supprimées, il est réputé que les pâtes ne font pas bon ménage avec une alimentation équilibrée. Une idée reçue, en fait, comme le démontre une récente étude réalisée par l’Institut Neurologique Méditerranéen (Neuromed) sis à Pozzilli, en Italie. Qui souligne que la consommation de pâtes est corrélée, en réalité, avec la réduction du risque d’obésité globale et abdominale.

La recherche, publiée dans la revue scientifique Nutrition and Diabetes, a étudié plus de 23 000 personnes, réparties sur deux grandes études épidémiologiques : le projet Moli-Sani et l’Enquête sur la Nutrition et la Santé italienne, toutes deux supervisées par Neuromed. « En partant de l’analyse des données anthropométriques des participants et de leurs habitudes alimentaires, nous avons constaté que la consommation de pâtes, contrairement à une idée reçue, n’est pas associée à une augmentation du poids », explique George Pounis, auteur principal de l’article. « Les résultats montrent que les pâtes contribuent à maintenirl’indice de masse corporelle à un niveau adéquat et à réduire la circonférence abdominale », a-t-il ajouté.

Partie intégrante du régime méditerranéen

Il était déjà scientifiquement prouvé que le régime méditerranéen – composé de pain, de pâtes, de riz et de céréales à la base de sa pyramide – est l’un des plus sains au monde. « Les pâtes sont très souvent considérées inadéquates dès qu’il s’agit de réduire son poids, certaines personnes allant jusqu’à les supprimer de leur alimentation », souligne Licia Iacoviello, directrice du laboratoire de biologie moléculaire et d’épidémiologie nutritionnelle de Neuromed. « A la lumière de cette recherche, nous pouvons affirmer que le régime méditerranéen est bon pour la santé pour autant que toute la variété présente dans sa pyramide y est incluse. Y compris et en premier lieu, les pâtes », conclut Iacoviello. A condition, bien sûr, de ne pas les noyer sous des quantités de matières grasses…

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: