HomeA la UneLes restaurants doivent-ils être notés sur leur hygiène ?

Les restaurants doivent-ils être notés sur leur hygiène ?

[quote]Santé. Les restaurants sont la première source d’intoxications alimentaires en France. Les restaurants répondent-ils aux normes d’hygiène ? Une association tente de répondre à cette question.[/quote]

Des restaurants pas très hygiéniques

Le constat est alarmant : selon l’Institut national de veille sanitaire (InVS), les restaurants seraient la première cause des intoxications alimentaires chez les Français. Et qui dit intoxications alimentaires dit bien souvent problèmes sanitaires. Si près de 8 000 inspections sont faites pour vérifier l’état des acteurs du secteur alimentaire, par le ministère de l’Agriculture, chaque année, il existe plus de 200 000 « restaurants et services de restauration mobile » dans l’Hexagone, selon l’Insee. Autant dire que les contrôles ne représentent pas grand-chose et laissent donc place aux doutes.

« Injuste », selon les restaurateurs

Mais qu’en est-il des résultats de ces inspections ? L’Association nationale de consommateurs CLCV a analysé environ 1 700 inspections de restaurants effectuées par les autorités dans deux villes françaises, Paris et Avignon. Et la situation sanitaire de ces établissements est plus que moyenne : selon CLCV, à peine un tiers de ces restaurants ont un niveau d’hygiène jugé « bon », quand 58 % d’entre eux ont un niveau « acceptable. » 8 % des restaurants doivent, quant à eux, améliorer leur hygiène. Les résultats de l’étude sont disponibles sur le site du ministère de l’Agriculture, mais les établissements ont le choix de publier ou non leur note.

Pour Marine Desorge, chargée de mission alimentaire à la CLCV, il existe une « nécessité de rendre, à terme, cet affichage obligatoire. » Du côté des restaurants, l’idée ne plaît pas beaucoup… Selon Laurent Fréchet, chargé des restaurants au syndicat professionnel Synhorcat, on remet en cause le système de notation. « Lorsqu’un restaurateur obtient la note « acceptable », c’est souvent à cause de trois fois rien », plaide le membre du syndicat, pour qui la notation est injuste. Car, explique-t-il, si le restaurateur « corrige ces détails très vite, (…) malgré tout, pendant un an, il gardera sa note « acceptable ». »

Propreté : votre restaurant est-il « bon », « acceptable » ou « à améliorer » ? (ici)

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: