HomeA la UnePromotion et malbouffe : le paradoxe de l’industrie agroalimentaire

Promotion et malbouffe : le paradoxe de l’industrie agroalimentaire

Alors qu’ils s’étaient engagés à ne plus promouvoir de produits mauvais pour la santé, les géants de l’agroalimentaire n’ont pas tenu leur promesse.

PHO6873a7e2-88d6-11e3-94ab-55dd827670b7-805x453

En 2007, les grandes entreprises agroalimentaires européennes avaient fait une « promesse à l’Union européenne » et certifié qu’elles allaient « changer leur publicité destinée aux enfants. » Objectif ? Ne faire de la promotion de produits alimentaires auprès d’enfants de moins de 12 ans que si ces ceux-ci remplissent des critères nutritionnels spécifiques. Autrement dit, ne plus promouvoir les produits trop gras ou trop sucrés : promotion et malbouffe étant souvent trop liés.

Coca-Cola, le mauvais élève

Qu’en est-il de cette promesse, huit ans après ? Selon Foodwatch, une organisation non gouvernementale de défense des consommateurs, elle n’aurait pas été respectée. L’association a étudié près de 300 produits qui sont promus dans des publicités en Allemagne. Des produits fabriqués par des industriels ayant signé la fameuse « promesse à l’Union européenne » : Kellogg’s, Ferrero, Danone, Nestlé ou encore Coca-Cola.

Conclusion de cette étude : à peine 29 des produits analysés réunissaient les critères – définis par l’Organisation mondiale de la santé pour l’équilibre nutritionnel des enfants – autorisant les industriels à faire leur promotion. Parmi les mauvais élèves, on retrouve notamment Coca-Cola, qui préfère vanter les mérites nutritionnels de ses boissons.

« Avec ses belles paroles, l’industrie alimentaire s’est placée en première ligne de la lutte contre l’obésité et la malnutrition, alors que parallèlement elle continue à promouvoir des tonnes de bonbons et de nourriture malsaine, surtout auprès des enfants », déplore Oliver Huizinga, analyste chez Foodwatch, qui préconise l’interdiction totale des publicités pour les produits ne répondant pas au critère nutritionnels adéquats.

L’industrie alimentaire toujours championne de la malbouffe auprès des enfants (ici)

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: