HomeA la UnePoissons et jus de fruits : les exportateurs chinois pénalisés par Trump

Poissons et jus de fruits : les exportateurs chinois pénalisés par Trump

Touchés par les sanctions de surtaxation décidées par Donald Trump, les producteurs chinois doivent trouver des solutions pour continuer à exporter leurs produits.

Qu’ils soient industriels, transformateurs de poisson, producteurs de jus de pomme ou agriculteurs, tous ont vu leur activité remise en question depuis l’an dernier avec les premières surtaxes douanières américaines frappant un large éventail de produits chinois exportés vers les Etats-Unis. Depuis juin, quelque 250 milliards de dollars d’exportations chinoises annuelles à destination des Etats-Unis sont surtaxées à hauteur de 25%. Et la menace du président américain Donald Trump d’appliquer de nouvelles surtaxes au 1er septembre pourrait encore compliquer la donne pour les exportateurs. « Cela a des conséquences pour nous », affirme un commercial d’une entreprise de jus de fruits basée dans le Shaanxi (nord), M. Liu, qui ne donne que son nom de famille. « Nos devis tiennent désormais compte du coût des surtaxes », explique-t-il à l’AFP. Les exportations chinoises de jus de pomme ont plongé de 93% sur un an au premier semestre. L’entreprise Hengtong Fruit Juice, qui expédie la quasi-totalité de ses produits à l’étranger, et certaines de ses filiales, ont dû mettre en gage leurs machines pour obtenir des prêts.

« Les Etats-Unis profitent de leur position sur ce marché »

Le secteur de la transformation de poisson est également durement touché. La Chine est le principal fournisseur de tilapia congelé sur le marché américain mais les exportations de ce poisson d’eau douce sont en baisse cette année. Les pisciculteurs chinois n’ont eu d’autre choix que se rabattre sur leur marché intérieur. « Les Etats-Unis profitent de leur position sur ce marché pour faire pression sur de nombreux fournisseurs chinois », regrette l’une de ces entreprises, Hainan Tilapia Sustainability Alliance, sur sa messagerie WeChat. Le géant chinois du tilapia, Zhaoqing Evergreen Aquatic, a modernisé son usine l’hiver dernier pour se recentrer sur le marché chinois, selon Undercurrent News, un site professionnel. Mais cibler les consommateurs chinois n’est pas toujours une sinécure. « Le tilapia marche très bien aux Etats-Unis parce qu’il est pané et transformé… mais c’est un poisson un peu fade. En Chine, on préfère quand le poisson a vraiment le goût du poisson », explique Even Pay, analyste au cabinet China Policy, spécialisée dans l’agroalimentaire.

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: