HomeA la UneDes pâtes à la farine d’insectes

Des pâtes à la farine d’insectes

[Quote]Conso. Un entrepreneur breton veut lancer des gammes de pâtes à base de farine d’insectes. Une idée tendance à l’étranger, mais pas encore en France, où il faudra convaincre les consommateurs.[/quote]

Des pâtes aux insectes

Les farines à base d’insectes ont décidément la cote en France. Les sociétés ne s’y trompent pas, notamment dans l’Ouest de la France. Après les insectes à croquer pour l’apéritif et les barres énergétiques bio, une autre start-up est en train de travailler sur un projet de pâtes à base de farine d’insectes. Des pâtes bio avec cet ingrédient particulier : de la farine de larves d’insectes, car « l’état larvaire est le meilleur stade pour utiliser les insectes », selon Matthieu Clouet, l’entrepreneur à la base de cette idée.

Objectif : obtenir le label bio

Qu’est-ce qui va différencier ces pâtes un peu spéciales des autres pâtes plus classiques ? Tout d’abord, elles seront protéinées. Les larves d’insectes contiennent « 50 % de protéines. C’est beaucoup plus riche qu’une viande rouge et surtout beaucoup moins gras », indique Matthieu Clouet, qui proposera également une gamme de produits sans gluten. Actuellement, ses produits sont en phase de test dans un laboratoire. L’entrepreneur attend, dès la fin de ces tests, l’autorisation de mise sur le marché.

Pour son activité, le jeune chef d’entreprise utilisera exclusivement des ingrédients de base sec, pour « réduire les risques microbiologiques. » Matthieu Clouet a déjà également réfléchi au circuit de distribution qu’il empruntera : « Mes produits seront distribués dans des réseaux tels que La Ruche qui dit oui, les Amap, les épiceries fines ou encore des magasins de sport intéressés par les pâtes les plus riches en protéines », indique l’entrepreneur, qui voit son activité comme « un projet écologique. » Prochain objectif : obtenir le label bio pour les vers de farine.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: