HomeA la UneAu Maroc, l’étiquetage des conserves simplifié

Au Maroc, l’étiquetage des conserves simplifié

Au Maroc, une nouvelle loi supprime l’obligation pour les producteurs de conserves et de boissons à indiquer la date de production.

Bonne ou mauvaise idée ? Pour le moment, on ne le sait pas encore, mais la date de production ne sera plus obligatoire sur les étiquettes des aliments vendus en conserves ou en bouteilles, notamment dans les grandes surfaces marocaines. Jusqu’ici, les producteurs étaient sommés d’indiquer plusieurs informations sur leurs emballages, parmi lesquelles la date de péremption et celle de production. Mais l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) indique que cette dernière information n’est finalement que « peu pertinente. »

Une nouvelle loi, la loi n° 52-17, abroge désormais la loi n° 17-88 relative à l’indication de la durée de validité sur les conserves et assimilées et les boissons conditionnées. Et ce, que les produits soient destinés à la consommation humaine ou animale. Depuis le 4 février dernier, « les producteurs ne sont plus tenus d’indiquer la date de production », affirme à la presse marocaine Oussama Nadifi, chef de service de la réglementation au sein de l’ONSSA suite à l’annonce allant en ce sens dans le bulletin officiel. Ce qui devrait, forcément, simplifier également le travail de l’administration. « Les agents de contrôle de l’ONSSA ne seront plus amenés à rédiger des procès verbaux de contravention dans le cas où la date de production n’est pas indiquée sur les conserves et les boissons », affirme l’ONSSA.

Mais cela n’est pas vrai pour la date de péremption. L’ONSSA a jugé qu’« il s’est avéré que la date de production n’est pas une information pertinente pour le consommateur » et a donc décidé de simplifier au maximum l’étiquetage. Une modification qui doit également beaucoup aux normes d’autres pays : le Maroc va ainsi, ajoute l’organisme, pouvoir se « conformer à ce qui se fait à l’échelle internationale. En particulier pour ce qui concerne les produits marocains destinés à l’exportation. »

FOLLOW US ON:

redaction@industrie-agroalimentaire.com

Rate This Article: