HomeA la UneBoissons énergétiques : Un marché qui a du peps !

Boissons énergétiques : Un marché qui a du peps !

Le marché des boissons énergétiques est particulièrement dynamique.

Jamais autant de boissons énergétiques n’ont été lancées qu’en 2015 dans le monde. Un marché en pleine expansion, qui a gagné près de 30% en cinq ans.

Selon la base de données mondiale des nouveaux produits mise à jour par le cabinet d’études marketing Mintel, sur un marché en pleine effervescence, la palme de l’innovation en matière de boissons énergétiques revient à l’Allemagne. Ce pays a en effet enregistré, en 2015, la plus grande part des nouveaux lancements dans le monde (9%) – soit une augmentation de trois points par rapport à 2014) – dépassant les Etats-Unis (8% en 2015 contre 10% en 2014).

Et ce boom ne concerne pas seulement l’innovation : il se reflète également dans les chiffres de ventes. Le marché mondial s’est développé de 10% en un an, atteignant en volumes 8,8 milliards de litres vendues. Le classement des cinq plus grands marchés de la boisson énergétique, en volumes donne, en première position, les Etats-Unis (3,3 milliards de litres), suivis de très loin par la Chine (1,4 milliards) – qui se distingue toutefois par le plus fort taux de croissance en volumes (+25%) -, le Royaume-Uni (561 millions de litres) et par deux pays asiatiques, la Thaïlande (465 millions) et le Vietnam (351 millions). Si l’Allemagne a multiplié les lancements, les quantités vendues restent relativement modestes, avec 328 millions de litres.

Le rôle prescripteur des enfants et adolescents

Alex Beckett, analyste chez Mintel, explique ce succès planétaire par une conjugaison de facteurs. « Si les boissons énergétiques sont controversées, elles n’en sont pas moins très prisées : c’est un peu l’enfant terrible des boissons gazeuses », commence-t-il. « La première cause de croissance de ce produit réside dans sa capacité à fournir à son consommateur un coup de fouet à la fois rapide et efficace, une attente partagée par le monde entier », ajoute-t-il. Un autre facteur est indéniable : ces boissons bénéficient de la force de frappe marketing et commerciale de leur marque propriétaire. Néanmoins, on assiste, dans les pays moins développés, à « l’émergence et à la diffusion de boissons énergétiques conçues localement, plus abordables que celles des grandes multinationales », nuance l’analyste.

Autre fait marquant de l’étude Mintel : malgré un positionnement et une perception « jeunes » des boissons énergétiques, les parents apparaissent comme une cible de plus en plus réceptive de par le rôle de prescripteurs de leurs enfants. En Allemagne, par exemple, un tiers des adultes a consommé ce type de boisson ; mais ce taux grimpe jusqu’à 44% pour ceux qui vivent avec un jeune de moins de 21 ans dans le foyer. Pas sûr, dès lors, que 2015 reste l’année des records concernant le marché des boissons énergétiques.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: