HomeA la UneComment la lutte contre le gaspillage fait faire des économies aux PME

Comment la lutte contre le gaspillage fait faire des économies aux PME

Le gaspillage alimentaire concerne un tiers de la production mondiale.

L’Ademe a incité plusieurs entreprises à lutter contre le gaspillage. Elles ont réalisé 67 000 euros d’économies par site et par an.

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), le gâchis de nourriture a des conséquences sur l’environnement : sans ce gaspillage, la France émettrait 3 % de carbone en moins chaque année. Un gâchis qui a également une incidence économique : 4,1 milliards d’euros par an, selon l’Ademe. Si bien que l’agence a décidé de lancer une appel à candidature il y a un an et proposé à des PME de l’agroalimentaire une opération de réduction du gaspillage alimentaire Si l’Ademe assure avoir « beaucoup de mal à convaincre les industriels de rentrer dans ce genre de démarche », les résultats de l’opération devraient permettre d’en persuader plus d’un. En effet, l’Ademe a accompagné une vingtaine d’entreprises financièrement. Après un audit, ces PME ont mis en place un plan d’actions chiffré et ont été épaulées par l’agence pour la réalisation de ces actions. Et les résultats sont là : on note une réduction des coûts de 67 000 euros par site. En tout, les différentes PME perdaient chacune 880 tonnes de matières chaque année, ce qui représente presque 10 % de leur production totale et 4,4 % de leur chiffre d’affaires. Or, indique l’agence, « des solutions simples existent pour diminuer les pertes au niveau de la chaîne de production (en modifiant l’organisation, en sensibilisant les salariés, etc.) ou au niveau de la valorisation en augmentant les dons. » Mais la lutte contre le gaspillage a un coût et l’Ademe a dû soutenir les entreprises participantes. Sans regret : les sociétés voient aujourd’hui les bénéfices financiers d’une telle opération et ont, de plus, réalisé un véritable geste en faveur de la planète. A méditer, surtout lorsque l’on sait que neuf entreprises sur dix ne sont pas au courant de ce que pourrait leur rapporter une opération de cette envergure.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: