HomeA la UneL’agroalimentaire, pourvoyeur d’emplois pour les cadres

L’agroalimentaire, pourvoyeur d’emplois pour les cadres

Le marché du travail des cadres connaît une belle embellie. Notamment grâce à l’agroalimentaire, secteur qui recrute de plus en plus.

Les cadres ont le sourire : le marché de l’emploi cadre en connu, en 2018, une progression des recrutements de près de 11 %. L’an dernier, pas moins de 266 000 cadres ont été recrutés dans des sociétés, tous secteurs confondus. Certains sont cependant plus pourvoyeurs d’emplois que d’autres. Notamment l’informatique, qui a eu besoin de recruter de nombreux cadres (56 000) en 2018. C’est le résultat d’une étude menée par l’Apec et Opcalim. Cette enquête estivale a permis également de montrer que le secteur de l’agroalimentaire était en forme. Sa part dans la création d’emplois cadres l’an dernier est importante, puisque 4 450 cadres ont été recrutés dans l’agro en 2018. Des recrutement externes qui montrent une progression estimée à 28 % et qui représentent environ 6 % du total des embauches totales de cadres.

Plus de turn-over

L’agroalimentaire est donc un véritable marché pourvoyeur d’emplois cadres. Et pas seulement pour les recrutements externes. Si l’on ajoute au chiffre des embauches externes celui des promotions internes, on obtient plus de 5 800 postes de cadres pourvus rien qu’en 2018. Mais cette réalité en cache une autre : si les arrivées sont nombreuses, les départs ne le sont pas moins. Les démissions, licenciements et départs à la retraite ont eux aussi largement progressé par rapport à 2017, avec une hausse de 24 %. Selon l’Apec et Opcalim, on dénombre 4 600 sorties de cadres. Une tendance qui confirme que le turn-over augmente dans ce secteur, comme dans les autres. Mais l’autre tendance, c’est également la progression des recrutements externes qui montre que les sociétés sont plutôt à la recherche de profils dont elles ne disposent pas forcément en interne.

FOLLOW US ON:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Rate This Article: