HomeA la UneLactalis à nouveau autorisé à vendre son lait infantile

Lactalis à nouveau autorisé à vendre son lait infantile

L’Etat vient à nouveau d’autoriser Lactalis à distribuer son lait infantile, neuf mois après le retrait de ses produits au cœur d’un énorme scandale. 

En janvier dernier, direction de Lactalis et Etat se rejetaient la faute. Tous les laits infantiles du géant laitier avaient été retirés des rayons après la découverte de dizaines de cas de contamination à la salmonelle. De son côté, Stéphane Travert, ministre de l ‘Agriculture, assurait que l’Etat français n’avait « pas été défaillant. » Le sénat avait proposé une série de mesures pour éviter qu’un tel scandale se produise à nouveau et le PDG du groupe avait finalement présenté ses « plus sincères excuses. » Après une série de rebondissements, retour à la normal. L’Etat vient de donner à Lactalis son feu vert. Le groupe pourra remettre en rayons ses produits.

De quoi soulager les salariés de l’usine de Craon en Mayenne, arrêtée depuis plus de neuf mois. L’unité de production pourra à nouveau envoyer ses laits infantiles dans les supermarchés et dans les pharmacies. C’est le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation qui a autorisé l’entreprise à commercialiser ses poudres de lait, alors que 36 nourrissons avaient été atteints de salmonellose après avoir ingurgité du lait infantile. Deux marques étaient incriminées : Picot et Milumel, toutes deux produites dans cette usine. Il a fallu un audit « drastique et complet », selon les termes de Lactalis, pour pouvoir obtenir le feu vert du gouvernement français.

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation précise que des agents de l’Etat ont procédé, depuis plusieurs mois, à des prélèvements qui ont permis de contrôler les poudres produites dans l’usine de Craon. De quoi rassurer les consommateurs. Mais l’après-scandale doit encore être bien géré par Lactalis, qui avait été accusé d’avoir manqué de transparence et d’avoir pris beaucoup trop de temps avant de réagir. Les ventes des produits de l’usine de Craon seront scrutés par les experts. Car si tout semble aujourd’hui rentré dans l’ordre, rien ne dit que les consommateurs seront prêts à passer l’éponge et à se ruer dans les rayons.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: