HomeActualitésEconomieAlimentation : JBS deuxième mondial

Alimentation : JBS deuxième mondial

[quote]Economie : Le groupe brésilien JBS, leader mondial de la viande, est devenu la deuxième entreprise alimentaire du monde en 2014, selon un communiqué publié jeudi 12 mars 2015.[/quote]

food_jbs_agroalimentaire

 

Loin derrière Nestlé (85 milliards d’euros), JBS a réalisé un chiffre d’affaires de 120,5 milliards de réais (36 milliards d’euros), soit une hausse de 29.7 par rapport à 2013. Il s’est positionné devant Tyson Foods, des Etats-Unis, qui a enregistré 34.8 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour l’année fiscale clôturée fin septembre 2014.

JBS : le secret de la réussite

Le groupe brésilien, créé par José Batista Sobrinho en 1953, à Anapolis, à Goias, s’est placé à la tête de l’industrie agroalimentaire brésilienne très vite. Le chiffre d’affaires de la multinationale est passé de 1,2 à 33,1 milliards de dollars, de 2002 à 2011.

Le secret de la réussite du leader mondial de la viande se base essentiellement sur le soutien du gouvernement brésilien. En effet, la Banque nationale de développement économique et social (BNDES) figure parmi l’un des actionnaires principaux de JBS. Le succès international de cette entreprise s’harmonise avec la volonté du gouvernement brésilien de renforcer l’expansion de ses entreprises à l’étranger.

L’ascension de JBS, le leader mondial du bœuf et acteur majeur dans le secteur de la volaille, s’est faite aussi grâce à l’acquisition de nombreuses entreprises en dehors et à l’intérieur du Brésil. Ces dernières années, JBS a notamment racheté la branche avicole de son compatriote Marfrig. Il a acquis 64% de l’américain Pilgrim’s Pride. La succursale sud-américaine du groupe français Doux Frangosul, ou encore les activités avicoles de Tyson Foods au Mexique et au Brésil, sont tombées aussi dans l’escarcelle de JBS.

Alimentation : JBS deuxième mondial (ici)

 

 

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: