HomeA la UneLes grands crus français sont maintenant connectés

Les grands crus français sont maintenant connectés

[quote]Innovation. Une bouteille connectée permet aux consommateurs de grands crus français d’obtenir une fiche détaillée sur leur smartphone.[/quote]

vin

On le savait, la bouteille connectée a débarqué en fanfare sur le marché des alcools. Après Diageo et Rémy Martin, tous les deux dans les alcools forts et les spiritueux, la bouteille connectée est désormais disponible pour les grands crus de vin. C’est une société française, WID – pour Wine-ID –, qui a développé une solution permettant l’authentification, l’identification et la traçabilité par RFID des vins. Une arme anti-contrefaçon, mais également la possibilité pour le consommateur d’accéder à une fiche détaillée de son vin via smartphone.

Traçabilité de la vigne au verre de vin

C’est la technologie RFID qui a donc été choisie pour les bouteilles de vin. Le marquage se fait lors de la mise en bouteille, l’étiquette RFID est posée à la source. « Nous pouvons aussi la glisser sous l’étiquette du vin, ou encore la personnaliser selon l’identité du producteur ou du fournisseur », indique Alexandre Mongrenier, cofondateur de WID, qui explique que chaque bouteille dispose ensuite d’un numéro d’identification unique pour permettre au viticulteur de gérer son stock et d’assurer la traçabilité, de son entrepôt jusqu’à l’acheteur.

Un avantage également pour les grossistes car, ajoute Alexandre Mongrenier, « les bouteilles sont conditionnées dans des cartons, eux-mêmes cerclés. Avec une étiquette RFID et un lecteur adéquat, il se révèle possible de vérifier le contenu du carton sans avoir à l’ouvrir. Cela limite également la manipulation des bouteilles. » Quant aux consommateur, d’un simple clic, il peut connaître l’origine du cépage, la technique de conservation de son vin ou les mats à consommer avec sa bouteille.

Avec WID, la bouteille de vin devient connectée (ici)

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: