HomeA la UneLe gavage des canards fait une nouvelle fois polémique

Le gavage des canards fait une nouvelle fois polémique

[quote]Volaille. Des vidéos montrant la maltraitant de canards destinés à produire du foie gras fait scandale. Les associations veulent alerter les consommateurs sur le manque de transparence dans ce secteur.[/quote]

Salle de gavage

Le marché du foie gras ne connaît pas la crise : malgré une baisse des ventes en France de près de 5 % en 2013 par rapport à 2012, les ventes de foie gras ont augmenté en grandes surfaces en 2014. Et 2015 devrait être une nouvelle fois une bonne année pour ce mets dont le quart des ventes est réalisé pendant le mois de décembre. Si le foie gras résiste à la crise et à la grippe aviaire – plusieurs pays, comme le Japon, ont suspendu leurs importations de foie gras suite à la découverte d’un cas de virus –, les attaques contre les méthodes d’élevage des oies et canards revient régulièrement sur le devant de la scène.

20 000 tonnes de foie gras par an

L’an dernier, une vidéo avait circulé dans les médias britanniques pour dénoncer les méthodes utilisées dans les salles de gavage des canards et oies. Et cette année encore, une polémique est née de la diffusion de deux vidéos tournées dans un couvoir de canetons pour l’une et dans un élevage de canes reproductrices pour l’autre. Les animaux y sont maltraités. Le ministère de l’Agriculture indique que 43 millions de poussins sont utilisés chaque année pour leur foie, mais seuls les mâles sont retenus. Sur la première vidéo, on peut notamment voir que plusieurs dizaines de milliers de femelles sont broyées chaque jour.

Dans la seconde vidéo, on aperçoit des canes maltraitées, placées dans des cages souvent trop petites. L’association de défense des animaux L214, qui est à l’origine de ce scandale, indique que « le broyage est certes autorisé par la législation mais il doit provoquer une mort immédiate, ce qui n’est pas toujours le cas. » L’organisation estime qu’« il n’y a ni transparence ni traçabilité dans cette filière » et veut donc « montrer l’envers du décor, comment le produit a été obtenu. » Chaque année, la France produit près de 20 000 tonnes de foie gras.

Des canetons broyés et mutilés pour produire du foie gras (ici)

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: