HomeA la UneLa ferme des Mille vaches obtient gain de cause

La ferme des Mille vaches obtient gain de cause

[quote]Agriculture. La ferme-usine des Mille vaches vient d’obtenir une première victoire grâce au tribunal administratif d’Amiens, qui l’a autorisée à augmenter son cheptel.[/quote]

ce_groupe_francais_nutilise_plus_le_lait_des_mille_vaches_mais_continue_de_lacheter

« Une décision inique, prise par un magistrat partial, au profit d’un industriel et aux dépens des petits éleveurs, qui se font rouler dans la farine. » Voilà comment les éleveurs ont accueilli la décision, ce lundi 18 janvier, du tribunal administratif d’Amiens, qui a autorisé la ferme-usine picarde des Mille vaches a augmenter ses effectifs de 500 à 800 vaches. Le propriétaire de la ferme des Mille vaches était opposé, dans cette affaire, à l’Etat, la préfecture de la Somme ayant limité son cheptel à 500 bêtes en juillet dernier.

Les petits éleveurs dans l’impasse

Malgré cette limitation, la ferme des Mille vaches continuait d’élever 800 vaches et refusait de se conformer aux arrêtés de la préfecture, ainsi que de payer d’éventuelles amendes. Le tribunal administratif d’Amiens conforte le propriétaire de cette ferme-usine qui fait polémique depuis plusieurs années, déclarant les arrêtés préfectoraux « non conformes. » La justice légalise ainsi l’arrivée de 270 nouvelles vaches dans cette ferme-usine lors de l’été dernier. L’Etat est ainsi condamné, malgré les protestations des petits éleveurs.

Ces derniers reprochent en effet à la ferme des Mille vaches d’avoir amené un troupeau qui ne correspond pas à un « regroupement de troupeaux », comme annoncé par le propriétaire de la ferme-usine. La préfecture avait écouté les éleveurs, condamnant le propriétaire à 100 000 euros d’amende. « La mise en demeure de la préfecture est illégale », a jugé le tribunal. Un recours devant le Conseil d’Etat devrait être déposé dans les prochains jours, mais les petits éleveurs voient mal, aujourd’hui, comment arrêter la ferme des Mille vaches.

Le tribunal administratif absout les illégalités de la ferme-usine des Mille vaches (ici)

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: