HomeA la UneFaut-il être riche pour consommer bio ?

Faut-il être riche pour consommer bio ?

Le vin bio, meilleur qu'il n'y paraît.

Si le marché du bio continue à bien progresser, seuls les Français les plus aisés consomment des aliments issus de l’agriculture biologique.

Il paraît que manger bio peut concerner tout le monde. Mais une étude du cabinet Nielsen montre que la réalité est bien différente. Dans un premier temps, l’étude montre le succès du bio, un secteur dont le chiffre d’affaires a progressé de plus de 20 % dans la grande distribution en un an seulement. Il atteint, en 2019, environ 5 milliards d’euros. Mais selon Nielsen, « le bio convient à un segment de consommateurs français en recherche de bio et un segment seulement. En effet deux achats de produits bio sur trois restent concentrés sur 20 % des Français, plutôt seniors et aisés, cadres et parisiens ». La progression du marché cache donc une réalité : « Les trois quarts de la croissance du bio se sont faits auprès de ces mêmes gros acheteurs cette année. Le bio reste donc très concentré sur cette cible ».

Des fruits et des légumes trop chers

Les acheteurs que sont les seniors aisés, cadres et parisien consacrent 12 % de leurs dépenses au bio. » Les foyers les plus modestes, eux, y consacrent à peine 3 %. Pour l’institut, « le bio restera concentré autour d’une partie seulement des foyers, le prix plus élevé de ces produits écrémant naturellement la clientèle pour des foyers ‘ayant les moyens’ ». Car, comme l’a prouvé une enquête d’UFC-Que Choisir, le bio, même dans les supermarchés, est plus cher, notamment en ce qui concerne le rayon des fruits et légumes. « A l’heure actuelle, la part de marché valeur du bio s’élève à 4,8 % des produits de grande consommation vendus en hypers et supermarchés, continue Nielsen. Mais la consommation de demain ne sera assurément pas intégralement bio : Nielsen estimait l’an passé le potentiel du bio à 11 % de parts de marché à l’avenir, estimation qui reste de mise en 2019 ». Tout n’est donc pas perdu.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: