HomeA la UneLes eaux en bouteilles, un secteur fragile en France ?

Les eaux en bouteilles, un secteur fragile en France ?

[quote]Conso. Avec des concurrents redoutables, les eaux régionales et l’eau du robinet, les producteurs d’eaux en bouteilles souffrent sur un marché très fragile.[/quote]

eaux

Ils sont trois grands groupes à se partager la part du gâteau : Neptune, Nestlé Waters et Danone concentrent, à eux seuls, 80 % des ventes d’eaux en bouteilles. Un marché qui représente 3 % du secteur agroalimentaire, avec près de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. Mais depuis plusieurs années, les eaux en bouteilles connaissent une baisse de leurs ventes : entre 2008 et 2010, selon le cabinet IRI, celles-ci ont baissé de 7,5 % en volume et 4,6 % en valeur.

Des opportunités à l’international

La faute à une concurrence parfois déséquilibrée. Car l’alternative aux eaux en bouteilles, c’est avant tout le robinet, 47 fois moins cher que d’acheter de l’eau minérale en bouteille. Et dans un marché mondial en perpétuelle progression – environ +10 % par an au Mexique, un secteur en explosion en Chine –, la France fait figure d’exception, malgré les 4,5 milliards de bouteilles vendues chaque année dans l’Hexagone. Face à un tel constat, les producteurs du secteur ont décidé de geler les prix.

Résultat : depuis un an, les ventes stagnent – ou progressent très légèrement : +0,7 % pour le chiffre d’affaires des eaux en bouteilles entre juin 2014 et juin 2015 –, mais les industriels doivent faire face, en France, à une concurrence des eaux régionales, des eaux premiers prix et des marques distributeurs. Du coup, ils voient, dans le marché mondial en forte progression, une aubaine : les trois groupes français visent désormais des marchés comme la Chine, l’Indonésie ou l’Argentine.

Eaux minérales : un marché concentré et fragile (ici)

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: