HomeA la UneUn distributeur automatique de viande à Paris

Un distributeur automatique de viande à Paris

Innovation. Acheter de la viande à toute heure du jour ou de la nuit, c’est désormais possible à Paris, grâce à un distributeur automatique… de viande.

Manger un faux-filet de bœuf ou des côtes de porc en pleine nuit, alors que son réfrigérateur est vide, une utopie ? Plus maintenant. Une boucherie parisienne vient de mettre à disposition de ses clients un distributeur automatique de viande, qui permet d’acheter des produits bruts, mais également des produits transformés ou des plats préparés 24 heures sur 24. Un « boucher basque à toutes heures » qui accepte les espèces et les cartes bleues, et laisse présager le développement de cette innovation dans d’autres arrondissements, voire d’autres régions.

Un complément à la boucherie traditionnelle

L’idée existe d’ailleurs déjà à l’étranger — à Londres ou New York, entre autres —, ce qui a donné des idées à Florence Pouzol, propriétaire de la boucherie. « Nous voulions apporter un service supplémentaire à nos clients lorsque la boucherie est fermée en leur proposant un échantillon du rayon traditionnel, des produits à manger tout de suite ou pour dépanner lorsqu’on rentre tard le soir », résume-t-elle, ajoutant que, grâce à ce nouveau moyen de vente, les bouchers basques veulent « apporter des produits artisanaux grâce aux modes de distribution modernes. » Des produits emballés sous-vide ou dans des barquettes, crus ou cuits, bruts ou déjà cuisinés sont proposés dans ce distributeur.

Et, parce que les Parisiens veulent de plus en plus manger français, le distributeur contient exclusivement de la viande Label rouge et d’origine du Sud-Ouest. La machine fonctionne comme un réfrigérateur — avec une température de 2°C — et pourrait bien être une solution supplémentaire pour aider la filière viande à sortir de la crise agricole actuelle. En Allemagne, 500 de ces distributeurs de viande sont déjà en service. Certes, à 10 000 euros, « c’est un gros investissement », indique Florence Pouzol, mais ça marche : en cinq jours, la boucherie parisienne a déjà vendu une trentaine de produits grâce à son distributeur automatique. Un beau complément à la boucherie traditionnelle.

À Paris, un premier distributeur automatique de… viande (ici)

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: