HomeA la UneCitoyens et associations invités à se prononcer sur l’alimentation

Citoyens et associations invités à se prononcer sur l’alimentation

Les produits frais trop chers selon les Français.

Une consultation citoyenne doit permettre de déterminer ce que les Français espèrent trouver dans leurs assiettes dans les années à venir.

La promesse est intéressante « Des milliers de citoyens proposent des solutions. Comment permettre à chacun de mieux manger ? », demande la plateforme Make.org. Le 26 mars dernier a été lancée une consultation. « Au pays de la cuisine, l’alimentation est devenue un sujet d’inquiétude. Certains Français ne se nourrissent pas assez, ou pas assez bien. D’autres se méfient de ce qu’ils trouvent dans leurs assiettes, et cherchent à privilégier une nourriture écologiquement et socialement plus vertueuse. Il est temps d’assurer à tous une alimentation accessible, saine et équilibrée, respectueuse de l’environnement et préservant la pérennité de nos filières agricoles », peut-on lire sur le site de la consultation qui, pendant deux mois, va recueillir les votes et propositions d’idées de 500 000 citoyens. En juin prochain, les résultats de cette consultation seront annoncés, donnant lieu à un « plan d’actions de la société civile » dans moins d’un an.

Citoyens, mais aussi associations, entreprises, institutions et médias sont donc invités à s’exprimer sur la question de l’alimentation. En collaboration avec Système U, Danone, Bonduelle et Fleury Michon, Make.org veut « mobiliser les citoyens en les invitant à proposer leurs solutions et à participer à l’élaboration d’actions concrètes. » Des ONG, comme Action contre la Faim et la Ligue contre l’obésité, ont également été mises à contribution. Sur le site, des propositions sont donc faites, de « Il faut manger moins de viande ! » à « Il faut favoriser la production d’insectes comme source de protéine écologique. » Les internautes sont invités à cliquer en se prononçant : d’accord, pas d’accord ou vote blanc. Dans plusieurs semaines, les votes seront comptabilisés et les propositions ayant recueilli le plus de suffrages seront discutées et soumises à des ateliers de travail, avant, donc, la mise en place d’un véritable plan d’actions.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: