HomeA la UneEn Chine, le clonage animal, solution à l’autosuffisance alimentaire ?

En Chine, le clonage animal, solution à l’autosuffisance alimentaire ?

[quote]Santé. Un centre chinois va réaliser du clonage animal pour nourrir la population du pays. L’Union européenne va-t-elle importer ces animaux sur son territoire ?[/quote]

Bientôt des vaches clonées en provenance de Chine ?

Le plus grand site mondial de clonage va naître en Chine. Les scientifiques, qui viennent d’obtenir l’accord des autorités, ont pour objectif de produire 100 000 embryons de vaches par an à court terme, 1 millions à plus long terme. Selon Xu Xiaochun, président de Boyalife, la société de biotechnologie chinoise qui gère ce projet, la production débutera dès le premier semestre 2016. « Les agriculteurs chinois ont des difficultés à produire suffisamment de vaches à viande pour répondre à la demande du marché », résume le président de Boyalife, qui voit dans sa « ferme de clonage animal » une solution à la demande bien supérieure à l’offre.

L’UE peut commercialiser des produits issus du clonage

La presse chinoise indique que plus de 30 millions de dollars ont été investis dans cette ferme, qui sera installée dans un « parc de développement commercial parrainé par le gouvernement. » Au-delà de la production de vaches destinées à l’alimentation, ce centre accueillera un laboratoire de clonage, une banque de gènes et un musée. D’autres animaux sortiront également des embryons clonés, domestiques ceux-là : des chiens renifleurs pour la police et même des chevaux de cours, indique l’agence de presse Chine Nouvelle. Une nouvelle accueillie de façon mitigée par la population chinoise.

Les animaux clonés en Chine et destinés à l’alimentation peuvent-il un jour arriver jusque dans l’Union européenne ? L’Autorité européenne de sécurité des aliments estime que « des incertitudes subsistent dans l’évaluation des risques associés au clonage en raison du nombre limité d’études disponibles » et parle de « conséquences graves, voire fatales » pour la santé. Un avis partagé par la Commission européenne, qui a proposé l’interdiction du clonage animal « à des fins agricoles. » Mais, précise Le Figaro, la commercialisation en Europe de produits issus d’animaux clonés est, elle, autorisée.

Les Chinois veulent cloner un million de vaches pour se nourrir (ici)

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: