HomeActualitésEconomieAmende record pour le « Cartel du yaourt »

Amende record pour le « Cartel du yaourt »

Cartel-yaourt

[quote]Economie : l’Autorité de la Concurrence a frappé fort, jeudi, 12 mars 2015. En effet, 11 fabricants du secteur laitier vont payer 192,7 millions d’euros pour une entente sur leurs politiques tarifaires.[/quote]

cartel-yaourt-amende

Parmi les onze fabricants condamnés, figurent de grands groupes, tels que Novandis (Andros), Senagral (Senoble), des PME comme Triballat, Yéo Frais, Laïta et Alsace Lait, ou encore Lactalis. Ayant dénoncé le cartel, dans le cadre de la procédure de clémence, Yoplait été exempté d’amende. Saint Malo est le seul fabricant à avoir contesté les faits reprochés. Une contestation qui n’a pas empêché l’Autorité de la Concurrence de lui infliger une amende de 300 milles euros.

« Cartel du yaourt » : tout un système

caricature-cartel-yaourt

Les industriels concernés fabriquent tous des desserts lactés, vendus sous les labels des distributeurs, tels que : Casino, Systèmes U, Auchan, Leclerc et Carrefour. Le « Cartel du yaourt » n’avait pas l’habitude de faire des cadeaux à ses fournisseurs. De ce fait, l’idée de répondre aux appels d’offres de ces grands groupes a vu le jour. En effet, les règles du jeu étaient bien définies à l’avance, d’où l’entente sur les prix proposés et les volumes.
Le système bien organisé du «Cartel du yaourt» a connu auparavant quelques mésaventures, lorsque Novandie, en 2009, a essayé prendre les commandes tout seul et s’est montré relativement agressif sur l’un des marchés avec Carrefour. Le cartel n’est pas resté les bras croisés et plusieurs membres influents sont intervenus pour pacifier les relations.
Le « Cartel du yaourt » a duré 6 ans (2006 / 2012). L’objectif des fabricants consistait à établir un accord qui définissait les prix lors des appels d’offres, de la part des enseignes de distribution pour la production de leurs propres marques, afin de se partager le marché.

Amende record pour le « Cartel du yaourt » (ici)

FOLLOW US ON:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Rate This Article: