HomeActualitésEnvironnementCadavres de porcs dans les rivières : une spécialité chinoise ?

Cadavres de porcs dans les rivières : une spécialité chinoise ?

Illustration / Crédit photo : Cristian Ştefănescu (CC BY)

Illustration / Crédit photo : Cristian Ştefănescu (CC BY)

[quote]La Chine est encore confrontée aux cadavres de porcs dans ses rivières. Des centaines de cadavres sont repêchés chaque mois dans un bassin du sud-ouest de la République populaire.[/quote]

Selon un communiqué de l’agence chinoise Xinhua du 19 mars 2014, « au moins 131 cadavres de porcs ont été déversés dans un fleuve majeur dans la province orientale du Jiangxi qui est une source d’eau potable pour Nanchang, la capitale provinciale ». Il ne s’agit pas d’une première en Chine. En effet, en mars 2013, des milliers de cadavres de porcs ont été collectés à Shanghai, dans le fleuve Huangpu.

Cadavres de porcs chinois : les causes

Les éleveurs de cochons seraient à l’origine de ce désastre écologique. Suite au durcissement des règles sanitaires de l’industrie agroalimentaire chinoise, ces éleveurs (300 000 le long des rivières conduisant à la retenue d’eau du Sud-Ouest) se débarrasseraient la nuit des porcs décédés. Selon certaines sources, la mort de ces cochons pourrait être liée au circovirus porcin ou à l’utilisation de l’arsenic.

Cette affaire de cadavres de cochons illustre l’une des faces sombres de l’industrie agroalimentaire chinoise : l’augmentation de la production au détriment des questions environnementales.

Des rivières chinoises toujours polluées par des cadavres de porcs (ici)

FOLLOW US ON:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Rate This Article: