HomeA la UneBrexit : une perte de 500 millions d’euros pour l’agroalimentaire français ?

Brexit : une perte de 500 millions d’euros pour l’agroalimentaire français ?

Economie. Les Anglais ont voté en faveur de la sortie de l’Union européenne. Quelles conséquences pourrait avoir ce Brexit sur l’agroalimentaire français ?

Si la France a regardé avec un certain intérêt les résultats du référendum sur le Brexit, outre-Manche, ce n’est pas uniquement par plaisir. Si, au niveau politique, la sortie du Royaume-Uni de l’UE fragilise le Vieux-Continent, il faut aussi compter sur des répercussions économiques importantes. La chute de la livre sterling au lendemain du vote pourrait être défavorable à la France, qui comptabilise, selon l’Ania, 14 % de ses exportations agroalimentaires à destination du Royaume-Uni. Un euro trop fort par rapport à la livre pourrait donc être fatal à la balance commerciale française.

Les vins, principales victimes du Brexit

L’Angleterre pourrait se tourner vers d’autres partenaires commerciaux. Comme vers son voisin irlandais. Le Bord Bia, qui promeut les intérêts de ce secteur en Irlande, a estimé que « la priorité immédiate est l’évolution de la relation livre sterling et euro et la gestion de l’instabilité croissante qui succède au vote », se positionnant ainsi comme partenaire potentiel pour remplacer une part des exportations françaises. Mais il est encore tôt pour connaître les effets réels qu’impliquera le Brexit sur toute l’économie européenne.

Seule certitude : trois secteurs devraient en pâtir à court-terme : les vins, les produits laitiers et les produits pour le petit-déjeuner, trois segments de marché qui exportent beaucoup outre-Manche. D’après le cabinet Euler Hermès, la perte potentielle du secteur agroalimentaire français pourrait s’élever à 500 millions d’euros, dont 200 millions d’euros pour les vins, 70 millions pour les produits laitiers et 57 millions d’euros pour les produits pour le petit-déjeuner. Sans oublier que le Brexit pourrait également avoir un impact sur la politique agricole commune (PAC) européenne.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: