HomeA la UneAgroalimentaire : le végétal a la cote, la viande de moins en moins

Agroalimentaire : le végétal a la cote, la viande de moins en moins

Charal ne connaît pas la crise

Les investisseurs et les industriels délaissent petit à petit viandes et charcuteries pour investir dans le tout végétal.

McDo, Nestlé, Danone… Tous les acteurs de l’agroalimentaire se tournent actuellement vers le végétal. Une nouvelle tendance qui suit celle des consommateurs. Le végétal, prévient le magazine novethic, est devenu le cheval de bataille des industriels mais surtout des investisseurs. Le journal rappelle en effet que c’est sous l’impulsion de son fonds activiste que Nestlé a décidé de se séparer de sa branche charcuterie Herta. Mais le géant de l’agroalimentaire n’est pas le seul à se diriger vers le digital : McDonald’s prévoit un burger végétarien, tandis que les saucisses et steaks hachés végétaux sont en train de prendre de plus en plus de place dans les rayons des supermarchés. Dans sa stratégie de « végétalisation », le groupe Nestlé a choisi de se séparer de la charcuterie Herta tout en gardant les pâtes à tarte et les produits végétariens, « des catégories attrayantes à forte croissance », dit-on chez Nestlé.

Selon le groupe, « le régime végétal est de plus en plus populaire, les consommateurs recherchent différentes façons d’équilibrer leur apport en protéines et de réduire l’empreinte environnementale de leur alimentation. » Exit, donc, la viande et les charcuteries ? Daniel Loeb, patron du fonds activiste américain Third Point, qui détient une petite partie de Nestlé depuis deux ans, y voit une possible rentabilité alors que les ventes de viandes et charcuteries sont en baisse permanente. La faute notamment aux lanceurs d’alerte et à l’OMS qui indique les risques de manger trop de viandes. La consommation de ce produit a baissé de pas moins de 10 % en douze ans en France, indique novethic, alors que le marché du végétal explose quasiment, attirant de plus en plus d’investisseurs. De quoi aiguiser les appétits des industriels autrefois positionnés sur des marchés qui, aujourd’hui, ne frémissent quasiment plus.

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: