HomeInnovation AgroalimentaireTechnologies spatiales chez Intermarché

Technologies spatiales chez Intermarché

technologies spatiales grande distribution
technologies spatiales grande distribution

Technologies spatiales pour la grande distribution. Illustration / Crédit photo : Lucas Guimaraes (CC BY)

[quote]Techno : la grande distribution s’arme de technologies spatiales pour optimiser sa communication interne. Après Intermarché, Leclerc serait intéressé par l’usage du satellite.[/quote]

Après les scientifiques, les militaires et les institutions, les technologies spatiales s’attaquent désormais à la grande distribution. Focus sur la collaboration entre l’enseigne de grande distribution Intermarché et la société de services spatiaux Telespazio. « La grande force du satellite, c’est qu’il est capable de communiquer de façon simultanée un très grand nombre de données à tous les membres d’un réseau », précise à cet égard Telespazio.

Technologies spatiales : l’alliance Intermarché Telespazio

L’enseigne de grande distribution Intermarché collabore depuis janvier 2014 avec Telespazio. Un réseau de télécommunication (via un satellite Eutelsat) connecte en temps réel les données de 3551 points de vente au QG du groupement des Mousquetaires. Cette communication simultanée concerne notamment : les transactions par cartes bancaires, les paiements par chèques, les commandes, les tarifs des différents produits, l’entrée et la sortie des marchandises, la liste des fournisseurs et des clients, le chiffre d’affaires…

« Cela fonctionne comme une retransmission d’une émission de télévision payante. Chaque patron de magasin Intermarché peut accéder à ce service, à raison d’un abonnement de 50 euros par mois », a déclaré Jean-Marc Gardin, directeur général de Telespazio et PDG de la filiale française. (LeFigaro)

Guerre des prix en Hyper: Intermarché s’arme d’un satellite (ici)

FOLLOW US ON:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Rate This Article: