HomeA la UneLes semences transgéniques de Monsanto ne séduisent plus

Les semences transgéniques de Monsanto ne séduisent plus

[quote]Economie. Les ventes de semences transgéniques sont en chute libre. Du coup, Monsanto envisage de mettre en place un plan social d’envergure et de fermer plusieurs de ses sites.[/quote]

Le maïs transgénique Monsanto

2015 fut l’année des scandales pour Monsanto. 2016 sera celle des conséquences. Un an et demi après l’interdiction par le Conseil de l’Etat des cultures du mais OGM Monsanto 810 et alors que le RoundUp a été classé comme « probablement cancérogène », par une agence de l’OMS, en mai dernier, le groupe américain vient d’annoncer qu’il allait supprimer 1 000 emplois, en plus des 2 600 annoncés en octobre. Il s’agit aujourd’hui de pallier à la chute des ventes des semences transgéniques. Monsanto a également indiqué qu’il allait fermer plusieurs sites et déprécier ses actifs, entre autres.

253 millions de dollars de perte

C’est donc une réduction de 16 % des effectifs de Monsanto qui se dessine. La restructuration va coûter 1,2 milliard de dollars – dont la moitié affectée aux indemnités de licenciements – au groupe américain, qui espère économiser au moins 500 millions de dollars par an. Monsanto envisage de mettre en route son plan social cette année et de l’étendre sur trois ans. Pour le moment, on ne connaît pas la répartition géographique des licenciements, mais d’ores et déjà, Monsanto compte fermer plusieurs sites de production. La société américaine a, en outre, affirmé qu’elle allait mettre fin à plusieurs contrats commerciaux.

Le temps presse pour Monsanto, qui a été victime de la baisse des prix des matières premières agricoles, mais également du retour en force du dollar sur les marchés financiers. Au total, ce sont 253 millions de dollars qu’aurait perdu le groupe américain au premier trimestre de son exercice décalé 2015-2016. Les ventes de semences transgéniques ont, elles, chuté de 13,7 % et le chiffre d’affaires – estimé à 2,22 milliards de dollars – est inférieur aux prévisions des dirigeants et en baisse de 23 % par rapport à l’année précédente. La firme du Missouri envisage, pour se relancer, le rachat du suisse Syngenta, dans les mois à venir.

Monsanto, dans le rouge, supprime 16% de ses effectifs (ici)

Les articles dans la même thématique

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

<p>Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.</p>

Rate This Article: