Page d'accueilActualitésEvénement« Saveurs de Normandie », pour redynamiser la production locale

« Saveurs de Normandie », pour redynamiser la production locale

Saveurs de Normandie

« Saveurs de Normandie » remplacera, en janvier, « Gourmandie », pour promouvoir les produits locaux normands.

Dès janvier prochain, les producteurs normands pourront arborer fièrement le logo « Saveurs de Normandie » sur leurs produits. Cette marque, déclinaison de la marque territoriale « Normandie », doit permettre de promouvoir un peu plus les ingrédients locaux comme le beurre, la crème, le cidre ou le fromage. Que faut-il pour être éligible ? Ouest-France indique que les produits concernés devront répondre « à une typicité régionale (goût, savoir-faire, origine des matières premières) » mais également « favoriser l’emploi local. » Finalement, rien de bien neuf puisque depuis près de quinze ans, les produits « Gourmandie » jouaient ce rôle. Mais dans un mois, c’est la marque « Saveurs de Normandie » qui remplacera celle-ci.

« Un repère qualité pour le consommateur »

La marque « Saveurs de Normandie » est aussi un lot de consolation pour les producteurs qui n’ont pas obtenu l’appellation d’origine protégée (AOP). Le cahier des charges, lui, est calqué sur celui de « Gourmandie » qui est, indique l’Institut régional de la qualité agroalimentaire (Irqua), « un repère qualité pour le consommateur. »  Le 24 février prochaine, « Saveurs de Normandie » devrait connaître une seconde naissance avec un coup de projecteur à l’occasion du Salon de l’agriculture. L’occasion de promouvoir le « made in Normandie. » La marque « Gourmandie » réunissait déjà une centaine d’entreprises et on pouvait retrouver son logo sur 400 produits. Un vrai coup de pouce pour les producteurs locaux, qui ont ainsi pu étendre leur circuit de distribution. Le changement de nom devrait, indique l’Irqua, apporter « une nouvelle dynamique. »

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Noter cet article: