Page d'accueilActualitésFast-foodSaké burger pour que la tradition ne s’oublie pas

Saké burger pour que la tradition ne s’oublie pas

Saké burger, une nouvelle formule pour booster les ventes de l'alcool de riz. Illustration / Crédit photo : coniferconifer (CC BY)
Saké burger, une nouvelle formule pour booster les ventes de l'alcool de riz. Illustration / Crédit photo : coniferconifer (CC BY)

Saké burger, une nouvelle formule pour booster les ventes de l’alcool de riz. Illustration / Crédit photo : coniferconifer (CC BY)

[quote]Stratégie : face à la baisse des ventes de saké, les brasseurs japonais veulent introduire l’alcool à base de riz dans la restauration occidentale afin de concurrencer directement le vin et la bière.[/quote]

Du saké servi avec des burgers… « Cette nouvelle association est nécessaire pour survivre », déclare Kensuke Shichida, brasseur japonais. La boisson nippone a enregistré une baisse des ventes depuis les années 70. En 2012, le Japon a exporté 5000 tonnes de saké, essentiellement destinés aux restaurants japonais. Le pays du soleil levant veut booster les ventes de cette boisson.

Saké burger pour conquérir les Fast-Foods

Le saké est un « alcool polyvalent » précise M. Shichida. L’alcool à base de riz développe plusieurs saveurs : fruitée, piquante, légèrement sucrée ou pétillante à l’instar du vin mousseux. Par ailleurs, le saké, peut être consommé chaud ou froid. Le saké pourrait ainsi se substituer facilement à la bière, le vin ou le champagne. Selon le brasseur nippon, l’alcool de riz peut accompagner des huîtres, un burger, de la volaille ou de l’agneau. Reste à trouver la bonne stratégie marketing et à convaincre les consommateurs européens de ces nouvelles alliances. Ces derniers sont plus habitués à déguster du saké avec des sushis ou des sashimis.

sake_japon_innovation_strategie_vin

Le Japon avance ses pions agroalimentaires

Saké burger, Bœuf de Kobe ou bière home made coiffée d’une mousse glacée, le Japon avance ses pions agroalimentaires pour conquérir de nouveaux marchés. Depuis juin 2014, le Japon a eu le feu vert de l’Union Européenne pour exporter le bœuf wagyu ou bœuf de Kobe. Il s’agit d’une viande persillée rare, aux saveurs noisette et foie gras, vendue à 300 euros le kilo. L’objectif de la Jetro, l’organisation du commerce extérieur du Japon, est de multiplier par cinq les exportations et d’imposer la Rolls de l’entrecôte en dehors des restaurants japonais. La brasserie nippone Kirin Ichiban vient de lancer au Japon une machine pour préparer une bière home made agrémentée d’une mousse glacée. La particularité du système Frozen Beer Slushie Maker est d’offrir aux consommateurs une mousse glacée pour conserver la fraîcheur de la bière.

[quote]A lire : Kuro Burger King le hamburger black made in Japan[/quote]

Saké burger : le Japon innove (ici)

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Noter cet article: