HomeA la UneRoundup : l’autorisation de commercialisation reconduite

Roundup : l’autorisation de commercialisation reconduite

Santé. La Commission européenne a reconduit, pour une durée d’un an et demi, l’autorisation de commercialisation du glyphosate et donc du Roundup.

C’est une série sans fin… En juin, la Commission européenne votait contre l’autorisation de vente du glyphosate, principal composant du Roundup, en Europe, mais le quorum n’avait pas été atteint. Un mois avant, Monsanto pensait pourtant avoir fait le plus dur : la même institution semblait encline à autoriser le glyphosate et à renouveler son accord. Aujourd’hui, la Commission européenne a décidé d’offrir un sursis à Monsanto en prolongeant cette autorisation jusqu’à ce que l’Agence européenne des produits chimiques donne elle-même son avis. Un micmac dû à l’incapacité des Etats membres à « prendre leur responsabilité », indique la Comission européenne, qui va donc s’appuyer sur les analyses de son agence. En attendant, le glyphosate est donc autorisé en Europe.

Des Etats en désaccord

Mais rien n’est encore joué : l’autorisation provisoire court jusque fin 2017. L’autorisation a en effet été renouvelée pour dix-huit mois maximum. Une période limitée qui devrait permettre aux Etats qui s’étaient abstenus lors du vote — Allemagne, Italie, Portugal, Autriche, Luxembourg, Grèce et Bulgarie — de décider s’ils sont pour ou contre la commercialisation du Roundup. La prolongation a dû être donnée rapidement, car l’autorisation de commercialisation du glyphosate arrivait à échéance jeudi dernier. Il s’agit donc de laisser une dernière chance à Monsanto. Mais en attendant les conclusion de l’Agence européenne des produits chimiques, la Commission européenne va assortir son autorisation de restrictions. Elle demande notamment aux acheteur de ce produit de « minimiser » son utilisation dans les parcs et jardins publics. La Commission demandait également que le POE-tallowamine, un adjuvant utilisé dans certains produits à base de glyphosate, soit interdit. Là encore, les Etats membres n’ont pas réussi à tomber d’accord. Comme pour la prolongation d’autorisation de commercialisation du glyphosate, la décision attendra.

Les articles dans la même thématique

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

<p>Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.</p>

Rate This Article: