HomeA la UneRachat de Doux pas la coopérative agricole Terrena : c’est fait !

Rachat de Doux pas la coopérative agricole Terrena : c’est fait !

[quote]Volaille. Le rachat de Doux par Terrena vient d’être validé par l’Autorité de la concurrence, qui estime que l’opération ne représente pas une entrave à la concurrence.[/quote]

Doux fait son entrée chez Terrena

C’est l’un des retournements d’entreprise qui fera date dans l’Histoire. Destiné à déposer le bilan il y a encore trois ans, le groupe Doux a réussi à réduire son endettement et à renouer avec le succès. De quoi attiser les convoitises de plusieurs repreneurs. Et c’est finalement la coopérative agricole Terrena, riche de ses 4,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, qui a réussi à mettre la main sur le volailler. Une opération qui nécessitait toutefois l’aval de l’Autorité de la concurrence. Cette dernière a annoncé, ce jeudi 18 février, son accord quand à l’opération de rachat.

Pas d’impact social

Le gendarme de la concurrence a estimé que Terrena pouvait devenir détenteur de la majorité du capital de Doux, aux côtés du groupe saoudien Almunajem et de la famille Doux. « Au terme de son analyse, l’Autorité a considéré que l’opération n’était pas de nature à porter atteinte à la concurrence », indiqué un communiqué de l’organisme de régulation, qui assure que, « en dépit de parts de marché élevées » du futur géant de l’agroalimentaire dans le secteur des volailles panées, les concurrents seront « en mesure de concurrencer efficacement la nouvelle entité. »

L’Autorité estime donc que les concurrents de Terrena-Doux pourront donc rivaliser avec la future entreprise et que « de nouveaux entrants pourraient facilement pénétrer sur le marché. » Le rachat validé, Terrena va donc pouvoir poursuivre le redressement initié par Arnaud Marion, tout en gardant les effectifs actuels. En effet, Terrena a promis que le rachat de Doux n’aurait « pas d’impact social » pour les 2 200 employés du groupe breton. Arnaud Marion « laisse la main pour le développement (de Doux) et pour l’asseoir encore davantage à Terrena, une entreprise extrêmement solide », selon ses propres propos.

Volailles : la reprise de Doux validée par le gendarme de la concurrence (ici)

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: