HomeA la UnePublicités ciblant les enfants : le cri d’alarme de Foodwatch

Publicités ciblant les enfants : le cri d’alarme de Foodwatch

L’ONG Foodwatch déplore les campagnes de publicité de certains industriels, à destination des enfants. L’organisation cible notamment la marque LU.

Les publicités qui ciblent le jeune public doivent-elles répondre à des règles plus strictes ? C’est l’avis de l’ONG Foodwatch qui, ce jeudi, a lancé une campagne qui dénonce les pratiques de l’industrie agroalimentaire en matière de communication. L’organisation estime que les industriels ont adopté des pratiques contraires aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. En effet, rappelle Foodwatch, l’OMS demande que « les enfants soient à l’abri de ce marketing et puissent grandir (…) dans un environnement alimentaire favorable. » Que reproche exactement l’ONG Foodwatch aux industriels ? Notamment les personnages ludiques représentés sur les emballages.

« Un enfant sur six est en surpoids ou obèse »

En effet, lapins, ours et princes armés de boucliers et d’épées ornent quasiment tous les paquets de produits sucrés. Pour Foodwatch, « c’est une redoutable arme de marketing à l’heure où un enfant sur six est en surpoids ou obèse. » La responsable de campagnes de l’ONG, Mégane Ghorbani, estime que « cela doit cesser. » Elle en appelle aux gouvernants, qui étaient présents lors de l’écriture du projet de loi issu des Etats généraux de l’alimentation. Foodwatch a même lancé une pétition baptisée : « Quand LU cible vos enfants, dites stop. » L’ONG cible les produits « Lulu l’ourson » et leur personnage « complice du goûter des enfants. »

Mondelez répond à l’ONG Foodwatch

Mais les emballages ne sont pas les seuls outils à être dans le collimateur de l’ONG. Foodwatch s’en prend également aux publicités diffusées à la télévision et vise une nouvelle fois LU en reprochant à la marque sa campagne géante lancée à l’occasion de ses 170 ans. Foodwatch reproche au groupe agroalimentaire d’offrir aux enfants des oursons géants. Là encore, une pratique qui ne correspond pas aux recommandations de l’OMS. Pour Mondelez, il s’agit d’un faux débat : les biscuits LU « apportent une solution nutritive pratique pour les parents » et les publicités sont destinées aux adultes. Mondelez assure agir « conformément à (son) engagement européen. »

FOLLOW US ON:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Rate This Article: