HomeActualitésConso50 nuances d’Oreo

50 nuances d’Oreo

oreo_cotton_candy
oreo_cotton_candy

Oreo Cotton Candy. Illustration

[quote]Conso : Oreo, le biscuit le plus vendu au monde va lancer prochainement aux Etats-Unis, Oreo Cotton Candy, parfum barbe à papa.[/quote]

Oreo a été créé à New-York en 1912. Ce best-seller est disponible dans plus de 100 pays. Depuis sa création, plus de 500 milliards d’exemplaires ont été vendus. « Twist, lick drunk! » Selon Le géant de l’agroalimentaire Kraft, plus de la moitié des consommateurs suivent ce rituel : « tourne, lèche, trempe ». Le slogan publicitaire français « Un Oreo, du lait et tout vous sourit » n’est que marketing puisque ce biscuit ne contient pas une goutte de lait, juste un peu de lactosérum en poudre.

Oreo Cotton Candy, Watermelon, Red Velvet…

oreo_red_velvet

Oreo Red Velvet, spécial Saint-Valentin

Depuis sa création, Oreo n’a cessé d’évoluer en s’adaptant aux différentes cultures de ses consommateurs et aux événements marketing. Le biscuit préféré des américains se décline sous plusieurs formes originales. Ainsi, on trouve en Malaisie et en Indonésie des Oreo au bleuet et à la fraise, tandis qu’au Japon et en Chine, des biscuits thé vert, citron, mangue, orange ou haricot rouge. En 1998, un Oreo sans graisse de porc ajoutée, casher a été mis en vente. Pour la Saint-Valentin, les amoureux ont partagé une édition limitée Red Velvet.

oreo_watermelon_pastheque

Après l’Oreo Watermelon (saveur pastèque), une nouveauté a été signalée, ce jeudi 26 février 2015, par le compte Instagram de « CookieOman » : Oreo Cotton Candy. Ce biscuit barbe à papa n’est plus noir, mais doré avec une crème bicolore : rose et bleu. Selon The Verge, ce nouveau produit est en développement. Il sera disponible dans les supermarchés US cet été.

#nabisco #Oreo #Oreos #cottoncandy #limitededition #fairtime

Une photo publiée par @cookie0man le

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: