HomeDossiersNouvelle dynamique Cuba Etats-Unis

Nouvelle dynamique Cuba Etats-Unis

Export : Cuba est un eldorado économique pour l’industrie agroalimentaire américaine. Mardi 3 mars 2015, une centaine de responsables US du secteur agricole ont demandé au Congrès de lever l’embargo financier et commercial contre Cuba. L’île des Caraïbes importe 80% de ses denrées alimentaires!

L’accord Cuba Etats-Unis annoncé le 17 décembre 2014 par le président américain Barack Obama et le président cubain Raul Castro a instauré une nouvelle dynamique outre-atlantique. Le lobby agricole américain est passé à l’action avec la création de l’USACC, la coalition de l’agriculture des Etats-Unis pour Cuba.

USACC : US Agriculture Coalition for Cuba

cuba_che_usa_agroalimentaire_food

Jeudi 8 janvier 2015, des hommes politiques républicains et démocrates ainsi qu’une trentaine d’entreprises américaines de l’industrie agroalimentaire ont annoncé, à Washington, la création de la US Agriculture Coalition for Cuba (USACC).

La coalition de l’agriculture des Etats-Unis pour Cuba vise à lever l’embargo contre la Havane (la loi Helms-Burton de 1996). Une coalition présidée par une cadre dirigeante du géant de l’agroalimentaire américain Cargill qui défend notamment une « démocratisation » de l’île par le commerce. Selon Paul Johnson, le vice-président de l’USACC : « Cuba importe au total pour 13 milliards de dollars. Les Etats-Unis ne représentent que 4% de ce volume ». Signalons, par ailleurs que l’USACC bénéficie du soutien de la Chambre de commerce des Etats-Unis.

Cuba Etats-Unis : l’offensive du lobby agricole US

agroalimentaire_cuba_etats_unis

Les Etats-Unis ont exporté en 2014 plus de 150 milliards de dollars en produits agricoles. Cependant, l’export agricole US vers Cuba a enregistré ces dernières années une forte baisse en passant de 700 millions de dollars en 2008 à 300 USD en 2014.

Les membres de la USACC veulent profiter de la proximité géographique Cuba Etats-Unis afin de concurrencer la Chine, le Brésil, l’Union Européenne, le Canada et le Vietnam (premier fournisseur de riz à Cuba). Le sénateur du Kansas, Jerry Moran, rappelle, à cet égard que : « les coûts de transport (blé) sont beaucoup plus élevés pour les Européens: 25 dollars par tonne alors que pour l’Amérique, ce coût est de 7 dollars la tonne ». Après la levée de l’embargo, la France et les pays de l’Union Européenne risquent de perdre le marché cubain. L’UE devrait créer à l’instar des US une coalition de l’agriculture pour Cuba…

Cuba Etats-Unis : Les US lorgnent déjà le marché cubain des céréales (ici)

Les articles dans la même thématique

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

<p>Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.</p>

Rate This Article: