Page d'accueilA la UneNestlé visé par les ONG pour travail forcé d’enfants

Nestlé visé par les ONG pour travail forcé d’enfants

Enfant champ cacao

[quote]Chocolat. Une ONG accuse Nestlé de faire appel à des fournisseurs faisant travailler des enfants dans des champs de cacao. La firme a répondu via un communiqué.[/quote]

Enfant champ cacao

Mauvaise année pour Nestlé. Après avoir commis une erreur en Inde – des nouilles Maggi avaient été retirées des rayons, suspectées de contenir du plomb – et après avoir revu ses perspectives de croissance à la baisse pour 2015, Nestlé est une nouvelle fois dans l’œil du cyclone. L’entreprise suisse est suspectée de faire travailler des enfants en Côte d’Ivoire, selon l’organisation non gouvernementale Sum of Us. Cette dernière vient de lancer une campagne vidéo contre le géant de l’agroalimentaire. L’ONG accuse Nestlé de travail forcé dans les exploitations de cacao.

A l’origine de ce scandale, des informations diffusées par un cabinet d’avocats américain, Hagens Berman. Spécialiste du droit des consommateurs, Hagens Berman a déposé, en septembre dernier, une « class action » – un recours collectif – contre Nestlé, qu’il accusait d’« importer des fèves de cacao produites par des fournisseurs exploitant des enfants, et pratiquant le trafic de mineurs. » Ce que réfute le géant de l’agroalimentaire, qui considère que « le travail des enfants est une pratique inacceptable qui va à l’encontre » des valeurs et principes du groupe.

Nestlé rappelle qu’elle entreprend de nombreuses actions en faveur des enfants : « construction d’écoles, financement d’équipements scolaires, sensibilisation au problème auprès des communautés locales », peut-on lire dans le communiqué de la firme de Vevey. Insuffisant, pour l’ONG Sum of Us, qui estime qu’il « est temps que Nestlé ne travaille véritablement plus qu’avec des producteurs décents, à travers des filières qui respectent les salariés, comme celles du commerce équitable. » Selon la fondation Initiative internationale pour le cacao, entre 300 000 et un million d’enfants travaillent dans les exploitations ivoiriennes de cacao.

Travail d’enfants en Côte d’Ivoire: Nestlé à nouveau dans le viseur (ici)

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Noter cet article: