Page d'accueilA la UneUne militante écologiste refuse une bourse de Nestlé

Une militante écologiste refuse une bourse de Nestlé

nestle-usa

Environnement. Une étudiante à qui Nestlé proposait une bourse de 1 000 dollars a refusé l’argent à cause du manque d’éthique de la multinationale.

Mille dollars. Voilà le montant de la bourse que la filiale américaine du géant suisse Nestlé avait proposé de verser à Hannah Rousey, une jeune étudiante américaine de 17 ans. Cette somme devait permettre à l’Américaine de payer une partie de ses frais de scolarité au Sterling College, où elle va étudier l’agriculture durable et le droit de l’environnement. Cet établissement a envoyé à Nestlé une liste de ses étudiants les plus engagés, susceptibles de recevoir la bourse d’études Poland Spring Good Science d’une valeur de 1 000 dollars. Hannah Rousey a bien été choisie par la multinationale, mais elle a refusé l’argent de Nestlé, elle qui rêve de monter une ferme organique après ses études.

Nestlé félicite l’étudiante d’avoir défendu ses convictions

En effet, Hannah Rousey est une militante écologiste. Et selon elle, Nestlé est « une entreprise qui ne présente pas de pratiques durables, ni éthiques ». « Quand j’ai ouvert le courrier qui m’annonçait que j’avais remporté la bourse, j’ai immédiatement dit à ma mère : ‘Je ne suis pas obligée de prendre cet argent, n’est-ce pas ?’ », explique l’étudiante, qui « pense qu’il est important que les gens se rendent compte de la communication savamment calculée que des entreprises comme Nestlé utilisent pour apparaître aux yeux de la population comme des bienfaiteurs de la planète ». Hannah Rousey explique que, en réalité, « ils ne servent que les intérêts des actionnaires et ont, comme objectif numéro un, de faire du profit au détriment de l’environnement ». Ce geste a ému d’autres militants écologistes, comme Nickie Sekera, qui milite pour la protection des océans. Celle-ci a lancé une opération de financement participatif pour que la jeune Hannah Rousey puisse tout de même toucher l’équivalent de la bourse proposée par Nestlé. Sauf que, aujourd’hui, le montant a largement dépassé les 7 000 dollars. Soit sept fois plus que la somme proposée par Nestlé à Hannah Rousey. Bonne joueuse, la filiale de Nestlé a indiqué qu’elle « respectait la décision d’Hannah Rousey » et a tenu à féliciter la jeune fille d’avoir « défendu ses convictions ».

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Noter cet article: