Page d'accueilA la UneMRQP : Les meilleurs rapports qualité-prix bientôt marqués d’un logo

MRQP : Les meilleurs rapports qualité-prix bientôt marqués d’un logo

MRQP Meilleurs rapports qualité prix

Mise à jour Le 04/05/2017 à 18:59

Identifier les produits ayant les meilleurs rapports qualité-prix… C’est l’idée d’une association suisse. Le principe ? Mesurer, pour le compte des consommateurs, le rapport qualité-prix des produits mis à leur disposition sur le marché.

MRQP Meilleurs rapports qualité prix

Quelle place pour MRQP ?

Si les consommateurs cherchent désormais des produits dont ils connaissent la provenance, le prix est un des premiers critères d’achat. Le prix reste le premier critère d’achat pour les aliments chez les Français, à 66%, mais il est en baisse de 7 points par rapport à 2013, selon une étude OpinionWay pour l’Association nationale des industries alimentaires (Ania). Néanmoins, pas question pour autant de lésiner sur la qualité. En effet, 39 % des Français estiment que « le prix juste est avant tout le prix qui assure le meilleur rapport qualité-prix », indique une étude de l’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo).

MRQP pour répondre à une demande du consommateur

Plus généralement et selon des études globales et à grande échelle, 85 % des consommateurs sont sensibles au rapport qualité-prix, notamment au moment de la décision d’achat. Les consommateurs français réservent leur appréciation d’une marque à son rapport qualité-prix, selon le rapport Consommation et modes de vie du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc). En 2010, à la question « Pour vous, qu’est-ce qu’une bonne marque ? », 46 % des sondés mentionnent le rapport qualité prix, un chiffre en hausse de 19 points par rapport à 1994.

mrqp

C’est donc de cette quête d’optimisation du rapport qualité-prix, qu’est né le standard Meilleurs Rapports Qualité Prix (MRQP). Un nouveau référentiel, véhiculant une information accessible et qui « se positionne comme le lien triangulaire entre le consommateur, le distributeur et l’industriel », affirme un communiqué de MRQP, en rappelant que tous les produits, tous segments et secteurs confondus, sont concernés. L’évaluation, se fait sur la base d’un cahier des charges, construit sur la mesure du rapport qualité-prix. La mesure se fait « de façon individuelle, sans mettre les produits en compétition et cela dans un cadre neutre et strictement encadré. » Aujourd’hui, conforté par sa phase d’expérimentation, le standard est en passe de s’imposer et de devenir un incontournable de la distribution.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Noter cet article: