HomeActualitésEnvironnementLogistique : McDonald’s veut lutter contre le changement climatique

Logistique : McDonald’s veut lutter contre le changement climatique

Très en retard dans sa politique de lutte contre le changement climatique, le logisticien lyonnais de McDonald’s vient de mettre en place la collecte de bio-déchets de cuisine.

Martin Brower, logisticien lyonnais de McDonald’s, vient de mettre au point « un camion collectant les bio-déchets de cuisine et circulant au biogaz »,  selon La Tribune. La chaîne de restauration rapide met ainsi en place une économie circulaire. « Afin de toujours offrir le meilleur service à nos clients, au moment de l’approvisionnement des magasins, nous récupérions déjà certains déchets de McDonald’s comme les cartons, les films en plastique et de l’aluminium, indique le directeur général de Martin Brower. Mais pour étendre cette démarche aux bio-déchets de cuisine, il fallait trouver une solution ergonomique pour les restaurants comme pour les chauffeurs. »

Cette solution, c’est « un camion équipé d’un réservoir dédié sous la caisse du véhicule et d’un aspirateur qui permettent de récupérer les déchets organiques de manière étanche pendant les opérations de déchargement des produits destinés au restaurant », écrit le journal économique. Les bio-déchets tout d abord broyés. Un geste pour l’environnement, mais pas seulement : « L’aspiration se faisant par dépression, au lieu que via une pompe, l’opération ne dépasse pas les 60 décibels autorisés dans le cadre de la norme Piek à laquelle nous adhérons », explique-t-on chez Martin Brower qui va stocker les bio-dechets dans son centre logistique avant de les acheminer vers un centre de méthanisation.

Les déchets seront alors transformés en engrais et en biogaz — utilisé par le camion. Une opération environnementale blanche : « Les émissions de gaz à effet de serre d’un camion circulant au biogaz sont de 80 % inférieures à celles d’un camion alimenté par des énergies fossiles. Celles d’oxydes d’azote baissent de 70 %. Et puisque le moteur ainsi que le groupe froid est alimenté par le gaz, le bruit est réduit de moitié », explique le logisticien. Mais ceci est avant tout une façon de respecter les obligations réglementaires pour McDonald’s, qui doit trier les bio-déchets en cuisine.

Les articles dans la même thématique

FOLLOW US ON:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

<p>Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.</p>

Rate This Article: