Page d'accueilActualitésEnvironnementL’industrie agroalimentaire pense aux emballages du futur

L’industrie agroalimentaire pense aux emballages du futur

Emballage IAA

Dans un souci de respecter l’environnement et de répondre aux législations, les industriels repensent l’emballage de façon eco-friendly.

Réduire le gaspillage alimentaire et respecter l’environnement : l’industrie agroalimentaire est face à un véritable défi en matière d’emballage. Ce lundi, Metro Belgique liste les emballages interactifs, biodégradables ou compostables auxquels réfléchit actuellement l’industrie agroalimentaire pour réduire le gaspillage alimentaire. Le plastique est évidemment de moins en moins utilisé.  Avec une croissance annuelle de 6 %, l’emballage en carton connaît un renouveau dans l’industrie agroalimentaire. Mais d’autres solutions existent. Comme l’emballage intelligent — développé actuellement par le pétrochimiste brésilien Braskem — qui doit pouvoir prévenir le consommateur de la péremption d’un produit. « Cette technologie permettra de garantir la qualité du produit mais aussi d’indiquer si ce dernier est toujours consommable, même lorsque la date limite de consommation inscrite est dépassée », indique chez Metro Marcia Pires, chercheuse chez Braskem. Actuellement, ce nouveau type d’emballage n’en est qu’au stade de la recherche malgré le fait que la situation soit critique : le Brésil est un des pays qui gâchent le plus d’aliments.

Le bioplastique a de l’avenir

L’industrie agro veut également mettre en avant le bioplastique, véritable alternative au plastique. Entre une législation qui a tendance à valoriser les sacs plastiques compostables et biodégradables et la tendance citoyenne à l’écologie, le bioplastique est devenu l’idéale alternative au plastique pour emballer les produits agroalimentaires. Objectif : respecter un peu plus la planète : « L’essentiel des plastiques sont dans le sol, enfouis, et il y a une urgence absolue à se mobiliser pour remettre à plat le cycle des plastiques », explique une chercheuse au journal belge. Les barquettes en biopolyester biodégradables peuvent également être une solution pour l’emballage des fruits et des légumes. Ce type d’emballage est réalisé à partir de déchets agricoles, ce qui est très pratique. Là encore, nous en sommes encore au stade de la recherche. Mais toutes ces solutions montrent que les industriels sont en pleine réflexion pour aller le plus vite possible et qu à l avenir, les habitudes des Français changent en matière d’emballage.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Noter cet article: