Page d'accueilActualitésEnvironnementL’autorisation du glyphosate va être renouvelée par l’UE

L’autorisation du glyphosate va être renouvelée par l’UE

glyphosate

Environnement. La Commission européenne va se réunir les 18 et 19 mai prochains pour a priori voter le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, un herbicide décrié.

L’Union européenne devra trancher au sujet du renouvellement de l’autorisation du glyphosate, substance chimique active utilisée dans les pesticides. Cette autorisation expire normalement en juin prochain. Cette substance a été classée comme « probablement cancérigène » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les députés européens ont toutefois demandé le renouvellement — pour sept ans au lieu de quinze — du glyphosate. L’association Générations futures demande à l’UE de revoir sa copie.

Le bras de fer européen

Bien que l’Organisation mondiale de la santé ait classé, en mars dernier, le glyphosate comme « cancérogène probable chez l’homme », l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) nie toujours ce danger et cette classification, qu’elle juge « improbable. » Les députés européens indiquent que la résolution qui va être votée stipulera une possible interdiction de cette substance pendant la période de l’autorisation si celle-ci ne remplit plus les critères d’approbation.

L’annonce d’un vote possiblement positif de la Commission européenne, qui se réunira les 18 et 19 mai prochains, inquiète l’association Générations futures qui a décidé de déposer une plainte contre X pour « tromperie aggravée. » L’association évoque ainsi l’article L213-1 du Code de la consommation pour plaider sa cause : « Plusieurs éléments nous laissent à penser qu’il y a bien falsification et mensonges dans le cadre d’une fraude généralisée », indique l’avocat de l’organisation qui a fait de la lutte contre les pesticides sa principale activité.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Noter cet article: