Page d'accueilActualitésEconomieLait pour bébé : Laïta investit 80 millions d’euros

Lait pour bébé : Laïta investit 80 millions d’euros

Laïta veut augmenter sa production de lait. Illustration / Crédit photo : EmsiProduction (CC BY)
Laïta veut augmenter sa production de lait. Illustration / Crédit photo : EmsiProduction (CC BY)

Laïta veut augmenter sa production de lait pour bébé. Illustration / Crédit photo : EmsiProduction (CC BY)

[quote]La coopérative laitière bretonne Laïta se lance dans la course à la production de lait pour bébé. Première cible : la Chine.[/quote]

La première entreprise coopérative laitière du Grand Ouest, Laïta, connue pour les marques Mamie Nova, Paysan Breton et Régilait investit 80 millions d’euros. Afin d’augmenter la production de lait pour bébé, Laïta va faire plusieurs investissements, notamment : la déminéralisation du lactosérum, la construction d’une tour de séchage de lait d’une capacité de 30 000 tonnes, un atelier de conditionnement de lait infantile et une optimisation de la séparation des protéines du lait. Une centaine d’emplois seront créés.

Bretagne : lait pour bébé chinois

La coopérative laitière Laïta cible particulièrement le lait haut de gamme pour la Chine. Après le scandale du lait à la mélamine (300 000 nourrissons chinois contaminés en 2008), le consommateur chinois opte de plus en plus pour le lait importé sécurisé. Les transformateurs du lait chinois « se montrent très intéressés par notre projet mais il ne faut pas les faire attendre longtemps, nous devons absolument avancer dans les travaux pour les servir au plus vite », précise Christian Couilleau, le directeur général de Laïta. L’intensification de la coopération France Chine est un axe stratégique important pour redynamiser le secteur de l’industrie agroalimentaire de l’Hexagone.

Bretagne : Laïta se lance dans la production de lait pour bébé (ici)

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Noter cet article: