Page d'accueilA la UneJean-Charles Naouri mise sur l’ultra proximité et le snacking

Jean-Charles Naouri mise sur l’ultra proximité et le snacking

jean-charles naouri et la proximité

Lancée en 2015, l’enseigne Mandarine vitaminée, de Franprix, se développe un peu plus. Casino espère faire de cette marque une des locomotives du groupe en misant notamment sur la proximité et l’innovation.

Avec 90 % de ses points de vente implantés à Paris ou en région parisienne, Franprix joue depuis de nombreuses années la proximité. En dix ans, le nombre de magasins de proximité a bondi de 40 % et l’enseigne du groupe Casino l’a bien compris. Le groupe de Jean-Charles Naouri a décidé de développer une nouvelle marque : Mandarine vitaminée. Avec, en ligne de mire, un objectif : proposer « encore plus d’offres adaptées aux nouvelles tendances de consommation et aux contraintes liées à la vie des urbains pressés. » Selon le magazine LSA, Mandarine vitaminée place l’enseigne Franprix sur le marché très convoité du snacking. Car avec cette marque initiée en mars 2015, la chaîne de magasin veut « répondre à tous les instants de consommation. » Pour ce faire, elle propose café, repas sur le pouce, poulet rôti et même jus d’oranges pressées.

Jean-Charles Naouri : Priorité au « made in France » et aux producteurs locaux

Le groupe de Jean-Charles Naouri espère séduire sa clientèle avec une large gamme de produits à destination des urbains, mais pas seulement. L’accueil et le contact avec les clients semblent être une des priorités de Franprix. « Dès le lancement du concept Mandarine, une formation dédiée à l’accueil et au savoir-être en magasin a été proposée dans le cadre de notre académie », indique un porte-parole de l’enseigne, qui mise avant tout sur une idée : « la différenciation » par rapport à la concurrence. Pour ce faire, Mandarine vitaminée propose des produits principalement made in France : « Nous travaillons avec une vingtaine de fournisseurs principaux et nous nous montrons très ouverts aux petits fabricants capables de proposer une offre pointue », explique un dirigeant de l’entreprise. Franprix a voulu proposer une offre segmentée, qui mise sur le « snacking chaud », avec des offres de pizzas cuites sur place, des quiches ou encore des tartes.

Le groupe de Jean-Charles Naouri parie sur la proximité

La distribution empièterait-elle maintenant sur le secteur de la restauration ? Selon consoGlobe, l’idée est en tout cas novatrice et place le commerce de proximité au centre de la stratégie du groupe Casino, qui détient également toutes les enseignes de Monoprix. « Notre ambition est de sans cesse inventer pour améliorer la satisfaction de nos clients et transformer l’expérience du commerce de proximité », indique Jean-Paul Mochet, directeur général de Franprix qui veut « faire bouger les lignes vers l’ultra proximité. » Et les ambitions du groupe sont élevée : Mandarine vitaminée se donne un an pour réussir et remplacer, petit à petit, les Franprix classiques : « D’ici à 2018, tous les magasins seront aux couleurs de Mandarine », indique la direction de l’enseigne. Une omniprésence qui n’a qu’un objectif : celui de « répondre à tous les instants de consommation. »

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Noter cet article: