Page d'accueilActualitésEnvironnementLe grave impact du réchauffement climatique sur la production alimentaire

Le grave impact du réchauffement climatique sur la production alimentaire

rechauffement

Santé. Des scientifiques estiment que les changements climatiques provoqueront une baisse des rendements agricoles et de la qualité de la production mondiale.

500 000. C’est le nombre de décès qui pourraient être causés dans les trente-cinq années à venir, à cause des effets du changement climatique sur le régime alimentaire et le poids des populations. Le rapport paru dans la revue The Lancet est formel : les rendements agricoles vont chuter suite aux dérèglements climatiques, favorisant ainsi les maladies et les déplacements de population. Ou quand l’insécurité alimentaire peut influer sur les mouvements migratoires dans le monde.

La dénutrition, un facteur important de décès

Cette « analyse quantitative des répercussions sur la santé globale de ces changements alimentaires à la lumière du changement climatique et de la production agricole » permet de savoir que les phénomènes météorologiques extrêmes (sécheresse, inondations, cyclones…) auront un impact négative sur les régimes alimentaires et sur le poids des êtres humains dans 155 régions du monde en 2050. The Lancet définit « la composition des régimes alimentaires, et leur densité calorique, comme facteur de risque liés au climat. »

« Des baisses modestes de la quantité de nourriture disponible par personne pourraient conduire à des changements dans le contenu énergétique et la composition des régimes alimentaires », affirme notamment Marco Springmann, de l’Université d’Oxford, directeur de l’étude. Pour ce dernier, « ces changements auront des conséquences importantes pour la santé. » La dénutrition aura des conséquences particulièrement graves. Mais pas seulement. « La consommation réduite de fruits et légumes pourrait faire deux fois plus de morts que la sous-alimentation », assurent les chercheurs.

La Chine et l’Inde vont être durement touchées

Le phénomène décrit par les scientifiques devrait concerner plusieurs régions du monde. Principalement la région du Pacifique ouest et d’Asie du Sud-Est. Des pays qui se développent à vive allure seront également les premières victimes des changements climatiques : en ce qui concerne l’alimentation, près des trois-quarts des décès surviendront en Chine et en Inde d’ici à 2050, assurent les chercheurs, qui assurent que le changement climatique va réduire l’amélioration prévue de la quantité de nourriture disponible d’ici à 2050 « d’environ un tiers. »

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Noter cet article: