HomeA la UneLe « food bashing » n’est pas du goût de l’industrie agroalimentaire

Le « food bashing » n’est pas du goût de l’industrie agroalimentaire

[quote]Economie. L’Association nationale des industries alimentaires veut contrer le « food bashing » en invitant les Français à visiter les usines de production du secteur.[/quote]

Food-bashing

«Nous en avons ras-le-bol de prendre des coups sans arrêt. Les entreprises du secteur ne méritent pas d’être traitées comme ça. » Pour Jean-Philippe Girard, président de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), les dernières informations relatives à l’industrie agroalimentaire sont « souvent de vrais messages anxiogènes pour les consommateurs. » Le secteur n’a en effet pas été épargné ces derniers mois : rapport de l’OMS sur la dangerosité de la viande, livre dénonçant les méthodes des industriels ou scandale de la viande de cheval… Les temps sont durs pour l’agro.

Toujours plus de transparence

Et forcément, après de tels événements, entre les Français et l’industrie agroalimentaire, le divorce est consommé. L’ania – qui regroupe 16.000 entreprises, ce qui en fait le premier groupement industriel français – a donc procédé à une consultation citoyenne. Résultat : 54 % des Français assurent qu’ils ne réduiront pas leur consommation de viande suite aux révélations de l’Organisation mondiale de la santé. Mais malgré le soutien de la population à ses agriculteurs, les Français réclament toujours plus de transparence et de sécurité sanitaire.

Du coup, l’Ania va organiser des journées portes ouvertes dans des centaines d’usines, début 2016. Les consommateurs pourront ainsi voir comment sont confectionnés leurs aliments. Une façon de redorer le blason de l’industrie agroalimentaire. « Quelques entreprises ont été défaillantes, il faut les exclure mais pour les 15 800 entreprises qui travaillent tous les jours, c’est insupportable », estime Jean-Philippe Girard, qui veut ainsi prouver aux consommateurs qu’ils ne risquent rien en achetant français et que les scandales qui ont émaillé l’actualité ne concernaient qu’une minorité d’industriels.

La réplique de l’industrie agroalimentaire contre le « food bashing » (ici)

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Rate This Article: