HomeActualitésConsoFoie gras : marché en crise ?

Foie gras : marché en crise ?

Foie gras : innover pour dynamiser le marché. Illustration / Crédit photo : stu_spivack (CC BY SA)

Foie gras : innover pour dynamiser le marché. Illustration / Crédit photo : stu_spivack (CC BY SA)

[quote]En 2013, les ventes de foie gras ont affiché une baisse pour la première fois en France. Quelle stratégie adopter ?[/quote]

Les ventes de foie gras en France ont reculé d’environ 5% en 2013 par rapport à 2012. Ce produit de fête n’a pas été épargné par la crise. Cependant, le foie gras s’en sort mieux que les huîtres (baisse de 12%) et le saumon fumé (chute de 11%).

Foie gras : présence internationale

En 2013, les exportations de foie gras ont atteint 104 millions d’euros. Les producteurs de foie gras misent sur l’international pour sortir de la crise. La Chine, les Etats-Unis, le Japon, la Belgique et Singapour incarnent les bouffées d’oxygène du secteur. Une réforme administrative est, par ailleurs,  nécessaire pour augmenter la présence internationale. Comme le note Marie-Pierre Pé,  responsable de la communication du Cifog Comité Professionnel du foie gras : « le travail est fastidieux (…) Pour exporter, il y a encore beaucoup de paperasses, la simplification administrative n’est pas là. Les certificats sanitaires et les barrières douanières sont des freins difficiles à lever dans beaucoup de pays. »

[quote]A lire : France Chine, dégustation agroalimentaire[/quote]

Foie gras : dynamisme et mobilisation

La présence internationale ne peut pas être considérée comme la seule solution pour la sortie de crise. Redynamiser le secteur est impératif grâce à la mise en place de nouveaux moments de consommation dans l’année. Innover en associant le foie gras à de nouveaux instants festifs et de ce fait ne plus se limiter aux réveillons du 24 et du 31.

Situation du marché du foie gras (Doc PDF FranceAgriMer)

FOLLOW US ON:

magali.monceau@industrie-agroalimentaire.com

Magali Monceau, titulaire d’un Master en Biologie et Santé – Nutrition Humaine et développement de l’Aliment Santé -, elle est responsable qualité pour un laboratoire à Nantes et chroniqueuse également pour le site IAA.

Rate This Article: