Page d'accueilA la UneLa fin annoncée des glaces au chocolat pour Ben & Jerry’s

La fin annoncée des glaces au chocolat pour Ben & Jerry’s

benjerry

[quote]Environnement. Pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, le glacier Ben & Jerry’s a annoncé la fin de ses recettes au cacao.[/quote]

benjerry

C’est un geste hautement symbolique que Ben & Jerry’s vient d’annoncer. A quelques jours du début de la Conférence sur le climat à Paris, plusieurs sociétés de l’agroalimentaire et de la distribution multiplient les gestes en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. Le glacier vient de décider l’arrêt de la production de ses parfums à base de cacao. Une annonce qui intervient en pleine campagne de promotion de la lutte contre le réchauffement de la planète sur le thème : « Quand c’est fondu, c’est foutu. »

Réduire les émissions de carbone

Alors que la marque de pâte à tartiner Nutella est accusée de mettre à mal l’environnement à cause de son huile de palme, Ben & Jerry’s prend les devants et se place ainsi comme une entreprise écoresponsable. Pourquoi avoir choisi d’arrêter de commercialiser ses glaces au chocolat ? La marque répond ainsi aux recommandations du Centre International d’agriculture tropicale, pour qui « une augmentation de 2,3°C en Afrique de l’Ouest rendrait la région trop chaude pour cultiver le cacao. Les agriculteurs qui dépendent de cette culture pour leur survie se tournent vers les plantes plus résistantes ou abandonnent tout simplement le cacao. »

La marque de glaces d’Unilever frappe un grand coup. Cette décision est la suite logique d’une stratégie globale commencée par Ben & Jerry’s en 2002. Depuis cette année-là, l’entreprise compense systématiquement ses émissions de dioxyde de carbone. Et le glacier joue la carte de la transparence : on sait aujourd’hui que, pour chaque pot de crème glacée, 1 kg de CO2 est émis, entre la fabrication, le transport et la distribution. Ben & Jerry’s a promis de réduire de 80 % ses émission de dioxyde de carbone d’ici 35 ans et d’utiliser les énergies renouvelables dans plusieurs de ses usines.

Pour sauver le climat, Ben&Jerry’s renonce à ses glaces au chocolat (ici)

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

stephanie.lefevre@industrie-agroalimentaire.com

Stéphanie Lefevre, experte en agroalimentaire et consultante en sécurité alimentaire à Annecy, met ses connaissances et sa passion de l’Industrie Agroalimentaire à disposition du média IAA en traitant des actualités.

Noter cet article: