Page d'accueilDossiersEtats-Unis : Consommer bio, une tendance qui se confirme

Etats-Unis : Consommer bio, une tendance qui se confirme

Les produits alimentaires bio sont disponibles dans les chaînes de distribution américaines.

Bio. L’année dernière, 5% des aliments consommés par les Américains étaient biologiques, dans un pays considéré comme le plus grand marché pour ces produits.

5% du total des aliments vendus aux Etats-Unis en 2015 étaient labellisés « bio ». Des ventes qui ont ainsi progressé de 11% par rapport à 2014, à un rythme supérieur à la moyenne réalisée par l’industrie alimentaire (+3,3%). Et à un rythme qui, par ailleurs, s’accélère de plus en plus : la demande en produits bio y a augmenté de plus du double ces dix dernières années, selon les données communiquées par l’Association du Commerce Organique (« Organic Trade Organization », OTA en anglais).

Etats-unis-bio

Le chiffre d’affaires généré par les produits biologiques a atteint un nouveau sommet en 2015, s’établissant à 43,3 milliards de dollars (plus de 38,4 milliards d’euros) soit une augmentation de 11% par rapport à l’année précédente. La quasi totalité de ce chiffre d’affaires – soit 39,7 milliards de dollars – est le fait de produits biologiques alimentaires, soit une progression de 13% comparativement à 2014.

Prise de conscience généralisée

Ces chiffres, qui démontrent l’intérêt croissant des consommateurs américains envers le bio, confirment leur désir d’une plus grande transparence de la chaîne de distribution et de la traçabilité des aliments achetés. Ce nouveau comportement d’achat permet également de satisfaire des exigences plus altruistes et dans l’air du temps, comme le respect de l’environnement ou la prévention et la protection de la santé.

Les fruits et légumes figurent ainsi en tête des produits alimentaires bio les plus vendus en 2015 outre-Atlantique, les ventes ayant atteint 14,4 milliards de dollars (12,8 millions d’euros environ). Soit une progression de +10,5% des ventes par rapport à 2014, ventes qui représentent par ailleurs 13% de l’ensemble des fruits et légumes vendus. Et parmi ces produits, la catégorie la plus ciblée par les acheteurs concerne les condiments biologiques, dont la valeur dépasse le milliard de dollars et qui a bénéficié d’une augmentation de l’ordre de 18,5%. Les produits laitiers ont enregistré, quant à eux, la deuxième plus forte progression d’une année sur l’autre, avec des ventes majorées de 15% (6 milliards de dollars de chiffre d’affaires), selon les chiffres communiqués par l’OTA. Péché mignon des Américains, les ventes d’apéritifs et snacks bio ont atteint le montant de 2,3 milliards de dollars (plus de 2 milliards d’euros), soit +14% en un an et un résultat triplé en dix ans.

bio-aliments

Le textile bio aussi

L’OTA signale également que l’option bio ne concerne pas seulement les produits alimentaires ; il s’agit davantage d’une façon de vivre qui touche à tous les aspects de la vie quotidienne aux Etats-Unis. Même si en volumes, leur consommation reste négligeable eu égard à celle des produits alimentaires, les produits bio non alimentaires ont crû de 13% en valeur en un an, une croissance portée par les achats de textile biologique.

Cette tendance significative à la hausse de la consommation de produits bio, qu’ils soient alimentaires ou pas, résulte non seulement d’une demande soutenue et qui se confirme mais aussi, de la multiplication des points de vente, y compris les rayons spécialisés dans les supermarchés et hypermarchés. Selon le cabinet de consulting Nielsen, les aliments biologiques sont disponibles dans plus de 75% des références alimentaires des grandes surfaces américaines.

Les articles dans la même thématique

SUIVEZ-NOUS SUR:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.

Noter cet article: