HomeA la UneDanone se relance grâce à Actimel et Danonino

Danone se relance grâce à Actimel et Danonino

Actimel et Danonino, les produits stars de Danone.

Economie. En relançant Actimel et Danonino, Danone a retrouvé des couleurs. Les résultats du premier semestre ont dépassé les espérances des dirigeants.

Danone va mieux. Et les résultats semestriels du groupe le prouvent : le groupe français vient d’afficher une marge opérationnelle plus importante que prévue, s’élevant à 13,37 % pour les six premiers mois de l’année. L’entreprise, qui a récemment annoncé vouloir être la pionnière de la « révolution alimentaire », a retrouvé une certaine solidité suite à la relance de deux de ses produits — les yaourts Actimel, mais aussi les petits-suisses Danonino — au début de l’année. Cela a notamment permis, indique Le Figaro, de « redresser les ventes de produits frais en Europe. » Le chiffre d’affaires de Danone en a profité pour augmenter de 3,8 % par rapport au premier semestre 2015. Outre la branche des produits laitiers, les eaux, la nutrition infantile et la nutrition médicale ont connu une croissance notable.

Actimel bénéficiaire en Europe : une première pour Danone

Mais si les résultats financiers sont positifs, le secteur des produits laitiers reste encore convalescent. En termes de volumes, les produits laitiers frais ont baissé de 2,1 % lors des six premiers mois de l’année. Avec une chute encore plus forte pour le segment des yaourts. Des volumes en baisse, donc, mais un chiffre d’affaires en hausse : Danone vend donc aujourd’hui des produits plus chers et, a fortiori, à plus forte marge. Parmi les marques sur lesquelles les marges sont les plus fortes, on retrouve Actimel et Danonino. Ces deux produits, relancés en début d’année, ont enregistré de bons résultats dans toute l’Europe. Une situation inédite, notamment pour le yaourt Actimel. « En Europe, Actimel gagne de l’argent, c’est nouveau », s’étonnent presque les dirigeants de Danone, qui comptent désormais miser sur Activia. Si Danone veut lancer la « révolution alimentaire », le groupe est également en train de faire sa propre révolution.

Les articles dans la même thématique

FOLLOW US ON:

christine.loran@industrie-agroalimentaire.com

<p>Christine Loran, diplômée en Microbiologie dans les industries agro-alimentaires à l’Université de Aix-Marseille et passionnée d’innovation agroalimentaire, écrit régulièrement pour le compte du site IAA.</p>

Rate This Article: